Corps retrouvé dans une voiture : l’enquête conclut à une mort d’origine naturelle

justice mont-dore
61a02f74aec5a_259844044-441281347350696-7683345730710548880-n.jpg
L'accident s'est produit à hauteur de la tribu de Saint-Louis, le 26 novembre 2021. ©Françoise Tromeur / NC la 1ère
Le 26 novembre, une femme était retrouvée morte dans une voiture accidentée au Mont-Dore, à hauteur de la tribu de Saint-Louis. Une enquête a été ouverte pour homicide volontaire. Mais après investigations médico-légales, c’est la cause naturelle qui est privilégiée.

Une femme de 51 ans, habitante de Bourail, en visite familiale à Dumbéa, puis retrouvée morte au Mont-Dore : le soir du 26 novembre, après un accident de la circulation survenu le matin à Saint-Louis, à une entrée de la tribu, on apprend qu’un corps sans vie a été découvert dans la voiture impliquée. Et que deux occupants du véhicule, un adolescent de seize ans et un jeune adulte de vingt ans, sont placés en garde-à-vue pour homicide volontaire.

"Accident cardio-vasculaire"

Six jours après, le procureur de la République transmet les conclusions des investigations médico-légales. Le scanner et l’autopsie qui ont été pratiqués "tendent à établir que le décès (…) est d’origine naturelle", annonce Yves Dupas. "Il a été relevé par les experts une dissection aortique ayant provoqué un accident cardio-vasculaire majeur."

L'enquête n'est pas pour autant finie

L’absence de trace ou d’indice de violence a par ailleurs été confirmée. Mais "même si l’hypothèse criminelle est désormais écartée, au vu de ces conclusions, les enquêteurs poursuivent leurs investigations afin de déterminer de manière précise, les circonstances dans lesquelles cette femme est restée dans le véhicule et y a été transportée au matin".