Deux hommes en garde à vue après la découverte du corps d’une femme dans la voiture accidentée à Saint-Louis

faits divers mont-dore
61a09c1621528_258894707-755844735371303-5610853872620880-n.jpg
Le corps d'une femme de 51 ans a été découvert dans une voiture à la tribu de Saint-Louis après un accident. ©Françoise Tromeur
Le corps de la quinquagénaire a été retrouvé ce vendredi matin dans la voiture. Elle serait morte quelques heures avant l’accident. Une enquête est en cours et une autopsie doit être réalisée en début de semaine.

La gendarmerie avait évoqué un accident de la circulation, mais l’affaire va beaucoup plus loin. Le procureur de la République annonce ce vendredi soir 26 novembre l’ouverture d’une enquête pour homicide volontaire après la découverte du corps d’une femme dans une voiture accidentée ce matin à Saint-Louis.

Une voiture repérée pour nuisances sonores


Le véhicule qui circulait avec deux hommes à bord "avait été signalé comme causant des nuisances sonores dans la rue des Manguiers" indique le communiqué du procureur. Comme, de plus, le conducteur ne portait pas sa ceinture de sécurité, la police municipale du Mont-Dore a alors tenté de l’interpeller vers 6 h 30 ce vendredi. Mais refusant d’obtempérer, le conducteur a accéléré dans la rue de la tribu de Saint-Louis avant de perdre le contrôle de son véhicule. Les deux occupants tentaient de s’enfuir mais le premier était interpellé grâce à l’intervention d’un habitant de la tribu et le second peu de temps après.

Le corps d’une femme retrouvé dans la voiture 


En approchant du véhicule, les policiers ont fait une macabre découverte, le corps d’une femme de 51 ans, "positionnée sur la partie arrière du véhicule, entre le siège avant du passager et la banquette arrière". 
"L’examen de corps réalisé cet après-midi a conclu à l’absence apparente de lésions de violence" indique le procureur. Le parquet a ordonné une autopsie prévue en tout début de semaine.

Une garde à vue pour homicide volontaire

 
Si aucune hypothèse n’est pour l‘heure privilégiée, le procureur indique que les deux hommes interpellés, un mineur de 16 ans et un majeur de 20 ans, ont été placés en garde à vue du chef d’homicide volontaire, "au vu des premières constatations laissant supposer la survenance du décès quelques heures avant la découverte du corps".
La garde à vue de l’un des deux hommes a été levée en début de soirée pour motif médical.
 

La victime originaire de Bourail


Des auditions de témoins sont également en cours, "pour vérifier l’emploi du temps de cette femme, résidant à Bourail qui avait rendu visite à son beau-frère à Dumbéa. Elle avait manifestement rencontré les deux personnes interpellées au cours de la nuit".