La réduction des rotations maritimes entre le Mont-Dore et Nouméa affecte le quotidien des usagers

transports mont-dore
navettes maritimes mont dore nouméa
©Alix Madec

Depuis janvier 2021, deux rotations entre le Mont-Dore et Nouméa ont été supprimées. Il ne reste donc qu'un aller-retour sur trois. Un moyen de transport trop coûteux selon le SMTU.

Ce lundi 19 avril, à 17 heures sur les quais de Port-Moselle, à Nouméa. Une douzaine d’habitants du Mont-Dore s’apprête à rentrer du travail par la mer. Un moyen de locomotion alternatif qui séduit les habitants comme Florence et Carlysse; le carnet de réservations est complet et ce, jusqu’à la fin du mois d’avril. "Ça évite les embouteillages, le stress et puis c'est bien pratique" indique FlorenceMais mauvaise nouvelle depuis le mois de janvier dernier : deux rotations ont été supprimées.

Une seule rotation depuis janvier 2021

Les usagers ne bénéficient plus que d'une seule rotation; celle de 6h du matin au départ du Mont-Dore et celle de 17h au départ de Nouméa ont été maintenues. "Ce n'est pas bien du tout" indique Florence."Beaucoup de personnes ne peuvent plus venir, et ça limite les places, c'est la guerre; tous les mois, il faut réserver sa place, il y a seulement 12 places"

Moi j'habite sur Plum c'est vraiment pratique et puis avec Saint-Louis, ça nous évite d'avoir des mauvaises rencontres. Là, il y a des gens qui sont sur liste d'attente et ce n'est pas normal : ils nous offrent quelque chose qu'ils nous retirent.

Carlysse, habitante de Plum


D'après Carlysse, on ne peut réserver que le dernier jour du mois : autrement dit, "c'est le premier qui appelle qui a la place" conclut la jeune femme.

Suppression des rotations : la faute à un manque de financement

Contacté, le SMTU, le Syndicat Mixte des transports Urbains, n’a pas souhaité s’exprimer. Il assure en revanche que cette alternative est trop coûteuse et que le taux de remplissage de 56% en 2020 n’est pas assez satisfaisant, ajoutant que sur 958 rotations, 166 trajets ont été effectués à vide. Selon Jean-Noël Pezant, vice-président de l’association Citoyen Montdoriens, "il y a facilement 50 personnes qui prennent cette navette, pour aller soit au boulot le matin, soit pour revenir le soir"

La position du SMTU sur ce sujet, est réfutée par les habitants de la commune. "Il faut voir que mettre une navette supplémentaire pour remettre ses deux navettes en route, il suffit simplement de financer douze millions et on en a conclu que si le gouvernement, la province voire la mairie, participaient à ce financement, ça pourrait être une chose faisable" indique Jean-Noël Pezant.

Une réunion d’information devrait être organisée dans les semaines à venir par l’association, qui réunit près de 400 habitants du Mont-Dore. Des discussions sont également en cours, afin de trouver les fonds nécessaires au retour des trois rotations initiales.