publicité

Saint-Louis: après un jour et demi de blocage, la route provinciale enfin rouverte

Ça y est! Depuis le milieu d'après-midi, la circulation est de nouveau possible au Mont-Dore, dans la traversée de Saint-Louis, après les opérations de déblaiement de la chaussée. La gendarmerie avait fermé la RP1 dimanche, peu avant minuit, suite aux blocages et heurts survenus après le référendum.

Le 6 novembre peu après 15 heures, les gendarmes ont permis à la circulation de reprendre. © NC la 1ere / Erik Dufour
© NC la 1ere / Erik Dufour Le 6 novembre peu après 15 heures, les gendarmes ont permis à la circulation de reprendre.
  • Par Françoise Tromeur
  • Publié le
[MISE A JOUR DU SOIR]

La bonne nouvelle est tombée en milieu d'après-midi: au Mont-Dore, la RP1 est rouverte à la circulation. La route provinciale était fermée depuis la nuit de dimanche à lundi, dans la foulée du référendum, pour des raisons de sécurité. Après un jour et demi d'échanges musclés dans la traversée de Saint-Louis, entre des groupes et un impressionnant déploiement de gendarmes, la chaussée a pu être déblayée, notamment par les équipes municipales.
Le reportage d'Erik Dufour et Cédric Michaut.
SAINT LOUIS DEBLOQUEE

    

Ponton plein ce matin

Les habitants et les travailleurs basés au Mont-Dore vont pouvoir rentrer chez eux et reprendre une activité normale. En attendant cette nouvelle, ils s'efforçaient de s'organiser comme ils le pouvaient. A 7h50 ce matin, le ponton flottant des Dauphins était rempli. Des dizaines de Mondoriens vivant dans la partie Sud essayaient de prendre une navette maritime pour contourner le blocage de la RP1. 
 
A hauteur du wharf du Vallon-Dore, ce mardi. © S.V.
© S.V. A hauteur du wharf du Vallon-Dore, ce mardi.
   

En collaboration

Dans un communiqué envoyé à la mi-journée, la mairie évoquait les «travaux de nettoyage» enfin lancés dans la matinée. Avec pour objectif la réouverture de l'axe, ils se sont déroulés «en collaboration avec les différents partenaires»: le haut-commissariat, la gendarmerie, la province Sud, les coutumiers et les associations de la tribu.
 
 

Dans la nuit

Dans la nuit de lundi à mardi, des caillassages de véhicules de gendarmerie ont été signalés, ainsi que des cocktails Molotov, le fait d’une dizaine d’individus, mais pas d’attaque frontale. Selon une source proche du dossier, un blindé qui transportait un enfant malade et ses parents, hier soir, a par contre reçu plusieurs tirs d’armes à feu. Et vers 23 heures, c'est par hélicoptère qu'une femme enceinte a été évacuée.
 
Arrivée à Saint-Michel de mobiles en renfort, le 5 novembre © NC la 1te / Françoise Tromeur
© NC la 1te / Françoise Tromeur Arrivée à Saint-Michel de mobiles en renfort, le 5 novembre
 

Jusqu'à 135 gendarmes

Mardi midi, 45 gendarmes restaient positionnés entre le Thabor et le rond-point de La Coulée. La veille, l’effectif était monté jusqu'à 135 militaires au plus fort de la journée. Les sociétés de nettoyage contactées dans la journée n’avaient pas pu faire leur travail. L’une d’elle avait refusé d’intervenir pour des raisons de sécurité. 
Retour sur la journée du 5 novembre dans ce reportage de Sheïma Riahi et Cédric Michaut.
INCIDENTS ST LOUIS
 

Des navettes quand et pour qui?

Si un transport en bateau a été mis en place entre le Vallon-Dore et Port-Boulari, il concernait d'abord des cas bien précis. «Le SMTU, avec la mairie et la province, a mis en place un système de navettes maritimes qui permet de réaliser des transferts entre le wharf du Vallon-Dore et le wharf de la marina de Boulari», a décrit Christophe Denis, responsable du service exploitation au Syndicat mixte de transport urbain.
 
Vue du wharf du Vallon-Dore depuis la route de la Corniche. © S.V.
© S.V. Vue du wharf du Vallon-Dore depuis la route de la Corniche.
 

Du lever au coucher du soleil

«Dans un premier temps, elle sont dédiées en priorité aux urgences: les dialyses, les repas pour les maisons de retraite, tout ce qui est urgences médicales, insistait-il. Et dans un second temps, quand il y a de la place, pour les usagers lambdas qui ont besoin de se rendre d'un côté ou de l'autre de la commune.» Les rotations, gratuites, ont eu lieu du lever au coucher du soleil.
 
Les équipes qui ont déblayé la chaussée avaient d'importantes quantités de bois à évacuer. © NC la 1ere / Martine Nollet
© NC la 1ere / Martine Nollet Les équipes qui ont déblayé la chaussée avaient d'importantes quantités de bois à évacuer.
 

Pharmacies ouvertes et approvisionnées

Autre information pratique et précieuse, les trois pharmacies mondoriennes de la partie Sud (celles de La Coulée, la corniche et Plum) sont restées ouvertes. Le Syndicat des pharmaciens, qui l'a signalé, précisait que l'approvisionnement en médicaments avait été fait. Simplement, comme il était tributaire des navettes maritimes, il était possible que les officines ferment plus tôt «mais le service est assuré jusqu'à au moins 17 heures».
 
 

Ecole

A noter que les écoles ont fonctionné elles aussi, du moins avec ceux des enfants et des enseignants qui ont pu s'y rendre. Rappelons que plus de 14 000 personnes habitent au-delà du Thabor, Mondoriens et gens de Yaté.
 
© FTV
© FTV
 

Commenté par Edouard Philippe

Le Premier ministre a évoqué le blocage de la RP1 lundi soir au cours de l'entretien accordé aux télés depuis le haut-commissariat. «Les contacts que j'ai pris avec le mairie, Eric Gay, dès le début d'après-midi, me laissent à penser que la circulation sur l'axe pourrait être rouverte dans de bonnes conditions demain [aujourd'hui, NDLR], a répondu Edouard Philippe à Angélique Souche. Je mesure bien le trouble à l'ordre public qui a pu intervenir mais je ne crois pas qu'il vienne en quoi que ce soit ternir la qualité de l'organisation et la sérénité qui a prévalu pendant le scrutin.»
Les déchets verts s'entassent

Assez logiquement, la coupure du Mont-Dore en deux a impacté certains services publics. Le ramassage des déchets verts a été très perturbé à La Coulée, au Vallon-Dore, au Mont-Dore Sud , à Plum et à la Lembi-Mouirange. «La Ville mettra les moyens nécessaires afin de résorber, au plus vite, le retard pris dès que la situation sera rétablie», fait savoir la mairie (complément d'information au 43 30 36). En attendant, certains habitants s'inquiètaient de voir des feux allumés dans leurs déchets. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play