Nathan Pawlicki à mi-chemin de son défi sur le GR Sud

trail dumbéa
Challenge Nathan Pawlicki GR Sud
Samedi à 15 heures, Nathan Pawlicki était au bout du trajet aller, à Prony. ©Madely Lorin
Parcourir les 216 kilomètres du sentier de grande randonnée Sud en moins de 42 heures, de jour comme de nuit : c’est le défi pour lequel le traileur Nathan Pawlicki s’est élancé vendredi soir de Dumbéa rivière. A 15 heures ce samedi, il a rejoint le débarcadère de Prony, avant de repartir dans l'autre sens.

Nathan Pawlicki veut battre le record de son amie "Angé". En 2019, Angélique Plaire parcourait le GR Sud aller et retour, entre Dumbéa rivière et le débarcadère de Prony en 42 heures et 26 minutes. Lui, a pris le même départ ce vendredi 23 septembre, à 19h10. Le traileur de 27 ans signera-t-il un meilleur temps ?

Challenge GR Sud de Nathan Pawlicki
Départ de Dumbéa rivière à 19h10 vendredi. ©Aurélie Macedo

Bien accompagné

Vers 9 heures ce samedi, il se trouvait à Yaté à hauteur de la Netcha, après avoir parcouru la vingtaine de kilomètres entre le camp des Kaoris et Netcha avec trois accompagnateurs.

C'est en cette compagnie que Nathan Pawlicki a parcouru la vingtaine de kilomètres entre le camp des Kaoris et la Netcha.
C'est en cette compagnie que Nathan Pawlicki a parcouru la vingtaine de kilomètres entre le camp des Kaoris et la Netcha. ©Aurélie Macedo

Car pour son grand objectif de l’année, le sportif est entouré de plusieurs personnes, des "pacer" qui jouent notamment un rôle de meneurs d’allure et de l’assistance. A 15 heures, Nathan parvenait à mi-chemin, à Prony. Et le voilà attendu pour 9 heures, ce dimanche, à Dumbéa rivière. Un challenge à tracer ici.

Objectif moins de quarante heures

"L'objectif, idéalement : ce serait pas mal de passer sous la barre des quarante heures", expliquait-il avant le départ. "Mais il risque de faire chaud le samedi, il y a les passages de rivière et on n'est pas à l'abri d'un coup de fatigue, d'un coup de moins bien. Je ne me connais pas sur 200 bornes."

Nathan Pawlicki avant le départ de son challenge, avec William Lecren