Covid-19 : marche citoyenne à Nouméa contre le pass sanitaire et l’obligation vaccinale

coronavirus nouméa
Marche contre le pass sanitaire et l'obligation vaccinale à Nouméa, à hauteur du Congrès, le 31 juillet.
Marche contre le pass sanitaire et l'obligation vaccinale à Nouméa, à hauteur du Congrès, le 31 juillet. ©Caroline Antic-Martin / NC la 1ere
Elle a réuni un peu plus de 300 personnes, samedi matin, à Nouméa.  Aux cris de « liberté », les participants à la marche contre le pass sanitaire et l’obligation vaccinale entendaient montrer leur soutien à l’Hexagone, et exprimer leurs propres craintes à l'échelle de la Nouvelle-calédonie. 

Il était l’une des voix qui s’est faite entendre à Nouméa, samedi matin. "Nous sommes nombreux à nous poser des questions et à exiger des réponses", a lancé devant le gouvernement Jérémy Simon, à l’origine de la mobilisation. Cette marche "contre le pass sanitaire et l’obligation vaccinale" a réuni selon la police environ 330 personnes, qui ont affiché le mot "liberté" de la Moselle jusqu'au Congrès.  

 

C'est de citoyen à citoyen, à force de discuter avec des amis, on s'est dit : pourquoi on ne déposerait pas une demande de manifestation, pour fédérer les gens et les prévenir de ce qui allait potentiellement se passer ?

Jérémy Simon, organisateur de la marche

 

Covid-19 : marche citoyenne contre le pass sanitaire et l’obligation vaccinale , 31 juillet 2021, Nouméa, Jérémy Simon
Prise de parole baie de la Moselle, devant le gouvernement, le 31 juillet 2021. ©Alix Madec / NC la 1ere

Ecoutez le reportage d'Alix Madec :

Marche contre le pass sanitaire et l'obligation vaccinale


Le reportage de Caroline Antic-Martin et Laura Schintu :

 

Participation de Reinfo Covid

Une démarche ralliée par le collectif Reinfo Covid NC, souvent considéré comme complotiste, dont les membres demandent à être entendus par les autorités. Et dont NC la 1ere a étudié les principaux arguments.