La fête des quartiers de Nouméa met l'accent sur la proximité

festivités locales nouméa
Fête des quartiers de Nouméa, 8 août, place des Cocotiers, pyrogravure
Atelier pyrogravure sur la place de la Marne. ©Alix Madec / NC la 1ere
Renforcer les liens entre les habitants et les onze maisons de quartier de Nouméa, tel était l’objectif de la fête organisé pour la première fois place des Cocotiers. Elle a mis en lumière les arts manuels, et les animations de proximité proposées tout au long de l'année. 
Habileté, précision et concentration sont les mots d’ordre pour fabriquer des meubles à partir de palettes recyclées. L'atelier était organisé place des Cocotiers par les représentants des onze maisons municipales de quartier.
 

On s’est répartis en trois zones. La zone 1 représente les maisons de quartier de Tuband, Vallée-des-Colons et Magenta, plus le Sud. La zone 2, c'est l'espace Aérodrome, la maison de quartier de la Vallée-du-Tir et l'espace de Montravel. La zone 3, c'est plutôt celles du Nord : Saint-Quentin, la maison de quartier de Rivière-Salée, la maison de quartier de Tindu, les espaces de Kaméré et de Ducos.
- Stan Heafala, coordinateur des maisons de quartier

  

Une trentaine de professionnels 

David Boanemoi, treize ans, y a participé. Bancs, tables et chaises… la dextérité de ces petites mains d'amateur a séduit. Au-delà des ateliers, l’objectif est simple : favoriser la cohésion sociale au travers d’animations de proximité. Elles sont proposées tout au long de l’année, par une trentaine de professionnels. Et mises en avant dans cette première édition de la fête des quartiers.
 
Fête des quartiers de Nouméa, 8 août, place des Cocotiers, meubles en palette
Atelier confection de meubles en palettes. ©Alix Madec / NC la 1ere
 

Valoriser le travail et le savoir-faire

L'idée ? «Faire venir les gens des quartiers et mettre en valeur tout ce qu'ils savent faire et tout ce qu'ils ont fait dans l'année. Pour dire que Nouméa, ce n'est pas que le centre-ville, c'est aussi les quartiers», résume Sarah Poëdi, responsable de l'événement, au micro d'Alix Madec :

Sarah Poëdi sur la fête des quartiers de Nouméa

 

33 milllions alloués

Couture, gravure, peinture… Les propositions portées par les animateurs des maisons de quartier sont nombreuses. Chaque année, 33 millions de francs sont alloués à ces structures.
 

Les maisons de quartier sont là pour la cohésion sociale et maintenir le lien. Elles sont ouvertes à tous et on est là pour construire des projets avec les gens. D'où la diversité des ateliers. 
- Sarah Poëdi, responsable de la fête des quartiers


Le reportage d'Alix Madec et Claude Lindor : 
©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live