nouvelle calédonie
info locale

Grève chez les policiers et agents du haut-commissariat

sécurité nouméa
Grève des policiers et agents de l'Etat, 3 décembre 2019
Devant les grilles du haut-commisssariat, le 3 décembre. ©Françoise Tromeur / NC la 1ere
Des dizaines d'agents de l'Etat ont manifesté devant le haut-commissariat avant qu'une délégation ne soit reçue. A l’appel de l’UATS-Unsa, ils dénonçaient une absence de dialogue sur le projet de direction territoriale de la police nationale, expérimentée en 2020 en Nouvelle-Calédonie.
[MISE A JOUR DU SOIR] 

Plus de piquet devant les grilles du haut-commissariat. Après deux heures de discussion avec Laurent Prévost, la délégation reçue par le haussaire est ressortie satisfaite. Les manifestants, policiers et agents administratifs, auraient notamment obtenu certaines garanties sur la problématique de l'emploi local. 
Le point avec Anne-Laure Berger, secrétaire territoriale de l’UATS-Unsa :
©nouvellecaledonie

 

Depuis mardi matin

Les banderoles, les nattes et les drapeaux étaient plantés devant l’entrée depuis le matin. A l’appel de l’UATS-Unsa *, affiliée à la Fédération des fonctionnaires, plusieurs dizaines d’agents de l’Etat, de la police ou encore du haut-commissariat, ont tenu ce piquet. A 10 heures, les manifestants étaient une quarantaine à attendre que Laurent Prévost revienne de la réunion collégiale hebdomadaire du gouvernement, et qu’il réponde à leur demande d’entretien.
 

Emploi local et DTPN

«Nous demandons le positionnement des agents locaux à des postes clé, à responsabilité, résumait Anne-Laure Berger. Et nous demandons d’être associés, d’être entendus, sur l’expérimentation de la DTPN, la direction territoriale de la police nationale qui va se mettre en place au 1er janvier 2020.»
 

Regroupement des services

Cette expérimentation menée en Nouvelle-Calédonie, à Mayotte et à La Réunion consisterait à regrouper dans une entité à commandement unique les différents services tels que la police judiciaire, la sécurité publique, le Raid, la police aux frontières ou l'école de police. A priori sous la direction du commissaire général Alain Martinez. 
Ses explications ce matin, au téléphone de Malia Noukouan :

Grève des policiers et représentants de l'Etat, Anne-Laure Berger

 

«Montée en compétences»

Sur le pavé aujourd'hui, c'était «un mélange», décrit la représentante syndicale. «Des personnels administratifs, qui ont le droit de faire grève, et des personnels actifs, qui n’ont pas le droit de faire grève et qui sont sur leurs jours de congé.» Et d'ajouter : «L'emploi local devient pour certains un gros mot, limite un tabou. Nous ne sommes pas racistes, nous sommes juste garants de la montée en compétences de nos agents.» 
* UATS-Unsa : Union des personnels administratifs, techniques, spécialisés-Union nationale des syndicats autonomes 
 
Grève des policiers et agents de l'Etat, 3 décembre 2019, Nouméa
©Françoise Tromeur / NC la 1ere
Publicité