publicité

Une journée qui rassemble les acteurs calédoniens du secteur maritime

Le Cluster maritime de Nouvelle-Calédonie organise à Nouméa sa deuxième «journée de la mer». L'occasion de rassembler les acteurs du secteur, économiques, institutionnels ou associatifs, pour faire le point sur les projets et notamment un «livre» présentant des pistes pour la croissance bleue.
 

Le développement des sports nautiques - ici le flyboard - fait partie des problématiques abordées. © NC la 1ère
© NC la 1ère Le développement des sports nautiques - ici le flyboard - fait partie des problématiques abordées.
  • Par Françoise Tromeur
  • Publié le
Les trois tables rondes qui étaient prévues en fin de matinée dans l'auditorium de la province Sud donnent une idée des problématiques abordées:
• «Un livre bleu pour la Nouvelle-Calédonie, des pistes pour la croissance bleue»;
• «Comment limiter davantage l'impact des déchets en mer ?»;
• «Le développement des sports nautiques, innovation, croissance et emploi». 
 

Un observatoire en phase trois

Le Cluster maritime à l'origine de cette journée existe depuis 2014. Il a déjà permis la mise en place de plusieurs projets et différentes avancées, souligne sa manager, Emma Colombin. Comme l'Observatoire économique maritime, dont la troisième phase doit être évoquée cet après-midi. Ou sur des sujets tels que la filière des bateaux en fin de vie, les infrastructures, le soutien aux biotechnologies, la structuration de la baie de Numbo...
«Très vaste»
 

Un projet nommé «Tiga»

Le Cluster maritime est en effet partenaire dans le projet Tiga de la Nouvelle-Calédonie. Rien à voir avec Tokanod, «Tiga» est un acronyme pour «Territoire d’innovation de grande ambition». Un dispositif national de programmes d’investissements d’avenir. La Calédonie s'est portée candidate depuis septembre 2017 avec le projet intitulé «Le parc naturel de la mer de Corail, ou comment faire de la préservation de la biodiversité un moteur de croissance dans le Pacifique ?» A la clé, six milliards de francs CFP pour porter des projets. «C'est finalement allier l'innovation au développement économique», décrypte Emma Colombin. 
«Allier le développement maritime avec la préservation de l'environnement»
 

Plusieurs partenaires

Le projet Tiga de la Nouvelle-Calédonie a été conçu avec plusieurs partenaires, dont le Consortium pour la recherche, l'enseignement supérieur et l'innovation en Nouvelle-Calédonie (Cresica), le cluster maritime et de l’économie numérique, l’Adecal et le comité de gestion du parc naturel de la mer de Corail.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play