La mobilisation pour le climat marquée à Nouméa

climat nouméa
La "grève pour le climat" du 25 mars 2022 marquée à Nouméa.
La "grève pour le climat" du 25 mars 2022 marquée à Nouméa. ©Nadine Goapana / NC la 1ère
Appel a été lancé une nouvelle fois, à travers le monde, afin de manifester pour le climat le vendredi 25 mas. En avance sur la majeure partie de la planète, un groupe de jeunes Calédoniens soutenus par des associations environnementales a répondu présent à Nouméa.

Ce vendredi vers 9h30, ils n’étaient pas en cours mais devant le siège du gouvernement. Sur le parking de la Moselle, face à un cordon de gendarmes, quelques dizaines de jeunes Calédoniens ont dégainé des pancartes éloquentes. Morceaux choisis :

  • "You broke my (h)Earth"
  • "Réchauffez nos cœurs pas la planète"
  • "Amour, gloire et biodiversité"
  • "Votre Terre vous la voulez, bleue, saignante ou bien cuite ?"
  • "Préparez vos guiboles, y a bientôt plus de pétrole"
  • Ou ce croustillant constat qui parlera sans doute aux Bretons du Caillou : "La Terre est la seule planète où le kouign-amann existe ! Alors sauvons-la."

Ambiance captée par Nadine Goapana :

Petite mobilisation de la jeunesse calédonienne pour le climat, à Nouméa, le 25 mars 2022 ©Nadine Goapana / NC la 1ère

Interpeller sur l'urgence climatique

Les jeunes participants se sont mobilisés à Nouméa pour interpeller l'exécutif local quant à l’urgence climatique, en réponse au mot d’ordre mondial Youth for climate ("la jeunesse pour le climat") lancé dans le sillage de la jeune militante écologiste Greta Thunberg en 2019. Ils étaient soutenus par des associations environnementales telles qu'Ensemble pour la planète, Caledoclean, WWF ou encore Sea Shepherd. Un collectif dont des représentants ont été reçus en fin de matinée par l’institution.