Un Salon du diabète axé sur le dépistage et les complications

santé nouméa
Logo conséquences du diabète
Pour son édition 2018, le Salon du diabète s'est axé sur les complications liées à cette maladie. ©DR
Prévenir, renseigner, informer, dépister encore et toujours le fléau qu’il représente pour la santé des Calédoniens: le diabète s’est vu de nouveau consacrer un salon, ce samedi, à la mairie de Nouméa.
Au programme de ce Salon du diabète à la mairie de Nouméa, des stands, des ateliers et des conférences. Le tout axé cette année sur les complications liées à la maladie, comme la cécité, les crises cardiaques, l’insuffisance rénale, les amputations… 

Peu fréquenté

L’événement, qui a attiré moins de 200 personnes, faisait suite à la Semaine nationale de prévention du diabète, du 1er au 8 juin. Pour l’Association des diabétiques de Nouvelle-Calédonie, qui l’organisait, le chemin est encore long sur la voie d’une prise de conscience générale, d’autant que la lutte ne peut être efficace sans une volonté politique forte.

«Prévention et mesures»

«Il faudrait voir à beaucoup plus de prévention, estime son président, Jean-Philippe Leroux, et surtout des mesures sur ce gros souci de sucre. Et surtout le sucre caché que l’on retrouve dans pas mal de choses: dans les conserves, dans les plats préparés, surgelés, ou autres, dans certaines sauces, dans les moutardes…»

Dépistages à la foire de Bourail

L’association prépare déjà sa participation à la Foire de Bourail, du 10 au 12 août. Il sera de nouveau possible de se faire dépister un éventuel diabète, sans même avoir besoin d’être à jeûn.