Solidarité à Noël : le bougna du coeur se distribue en barquettes

noël nouméa
61c51b3e72c91_263563216-458619182302930-4013659972585138814-n.jpg
Les préparatifs du bougna du coeur, au snack Nam, à la Vallée du Tir. ©William Lecren/NC la 1ere
A la collecte à destination des plus démunis, organisée ce 24 décembre, vient s’ajouter un repas solidaire au Snack Nam à la Vallée du Tir. Les mamans des quartiers s’affairent à préparer le repas de Noël et accueillir les enfants et les parents à partir de 18h.

Pas de bougna du coeur à partager via une grande tablée, cette année, mais une distribution des repas dans les barquettes. Crise sanitaire oblige, le snack Nam a dû adapter son évènement annuel solidaire, en faveur des familles dans le besoin.

Se retrouver autour d'un bon repas

Chaque année, les mamies sont toujours présentes pour donner la main en cuisine : des personnes des alentours, des squats... elles s'affairent à couper et à éplucher depuis le petit matin. 

Ignames, patates, citrouilles ou bananes, tous les ingrédients sont réunis pour confectionner de succulents bougnas. Plusieurs saveurs aux choix : cochon, cerf, poisson ou encore poulet, les barquettes s'annoncent goûteuses. "C'est un moment unique, avec tout ce qui s'est passé : le Covid, la dépression... je pense que ça ne peut que procurer du bonheur pour tout le monde" confie un Calédonien, venu donner un coup de main en cuisine.

Et cette année, le repas sera distribué dans des barquettes à emporter.

Toujours autant de dons

Que ce soit pour aider les plus démunis, les fêtes sont l’occasion de faire plaisir à ses proches, de se rapprocher de sa famille mais pour beaucoup, c’est aussi l’occasion de penser aux autres. "Donner un peu d'amour et de partage dans cette soirée... les enfants ce matin, commençaient à venir. Il y aura des cadeaux, il y aura le père Noël. Les gens vont se servir et prendre ce dont ils ont besoin, en respectant les gestes barrières" explique Claude Siret, gérant du Snack Nam.

Depuis plusieurs jours, les dons affluent à la Vallée du Tir, qu'ils viennent de particuliers ou d'entreprises. Jouets, cadeaux en tout genre ou encore denrées alimentaires. 


Les mamans ont prévu de concocter près de 500 repas. 

Le reportage de Thérèse Waïa et Carawiane Carawiane : 

©nouvellecaledonie