Tindu : l'insécurité au quotidien

nouméa
Quartier Tindu
©PN avec NG
Incivilités, dégradations, sentiment d'insécurité, les habitants de Tindu, crient leur ras-le-bol.
Ce mardi soir à 18h, ils rencontrent la Mairie, la Province, le gouvernement, la Police Nationale et la SIC.




Anna Iwede, résidente dans le quartier de Tindu depuis son enfance, est revenue s'y installer en 2014 avec son compagnon et ses enfants. Mais l'ambiance du quartier s'est lourdement dégradée durant son absence.

NO COMMENT- images Patrick Nicar
©nouvellecaledonie

NO COMMENT - images Patrick Nicar
©nouvellecaledonie

Pris en otage par  l'absence de sécurité

Anna Iwede espère que la réunion de ce mardi soir avec les autorités locales puisse améliorer les conditions de vie des dizaines de familles du quartier.

Ces propos sont recueillis par Caroline Antic-Martin et Patrick Nicar 
©nouvellecaledonie

Antoinette Boula réside dans ce quartier depuis dix ans. Elle a aussi subi des cambriolages et autres incivilités.
Cette mère de famille exprime son incompréhension face à cette délinquance. Lorsque ces jeunes se retrouvent en bande, ils sont méconnaissables et n'ont plus aucun respect.

Des propos recueillis par Caroline Antic-Martin et Patrick Nicar
©nouvellecaledonie

Face à cette violence, les résidents se sont organisés. En début d’année, ils ont signé une pétition à destination de la SIC demandant l'expulsion des fauteurs de troubles.