publicité

L'UFC Que choisir ouvre ses portes

Avec ses mille deux-cents adhérents, l'association qui défend les consommateurs souhaite faire connaître ses actions aux Calédoniens. L'UFC Que choisir Nouvelle-Calédonie ouvre ses portes jusquà samedi.

  • Laura Schintu, Patrick Nicar, Jeannette Peteisi (M.N)
  • Publié le , mis à jour le
Informer et défendre les consommateurs : depuis plus de vingt-cinq ans, c’est la mission que s’est confiée l’association UFC Que Choisir. Les 80 bénévoles traitent entre 500 et 600 litiges par an, preuve que souvent les consommateurs sont désemparés quand la situation se complique avec un commerçant. « C’est un courrier que l’on adresse à un professionnel parce que l’adhérent a eu un souci avec une batterie, il l’a acheté il y a quinze jours mais la batterie ne fonctionne plus correctement », explique Alain Tapping, l’un des bénévoles, le nez sur son ordinateur, « le commerçant doit procéder au remplacement de la batterie. »
 
L'UFC traite entre 500 et 600 litiges par an. © Nouvelle-Calédonie La 1ère
© Nouvelle-Calédonie La 1ère L'UFC traite entre 500 et 600 litiges par an.
 

L'UFC Que choisir à l'écoute des consommateurs

« En général ils sont perdus, on est le dernier endroit où ils se rendent, ils sont ensuite soulagés quand ils trouvent une réponse», explique Elisabeth Scheuer, la secrétaire de l’UFC Que Choisir Nouvelle-Calédonie. En neuf ans, elle a accueilli à son bureau de nombreuses personnes qui ne savaient plus vers qui se tourner.
Quand la situation est complexe, ce sont les trois juristes bénévoles de l’association qui s’en chargent. Ils apportent leurs conseils juridiques et défendent les consommateurs lorsque ces derniers estiment avoir été abusés par un professionnel. « Ils pensent se faire avoir, et dans 99% c’est le cas » souligne Michel Davarend, le vice-président et trésorier de l’UFC Que Choisir, « le commerçant a le devoir de conseil envers un consommateur ».
 

Automobile, immobilier et taux bancaires, principaux cas de litiges

La plupart du temps, les litiges ou questions des adhérents concernent les taux bancaires, les logements en location, les contrats d’assurance, les services après-vente, ou encore les garanties commerciales.
Pour l’instant, l’association possède plus de mille adhérents, un chiffre qu’elle espère dépasser grâce à ces journées portes ouvertes. Elle a notamment pour projet d’installer un camion sur la Grande Terre.


 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play