Le Pacte pour un développement durable du Grand Sud a 10 ans

nickel province sud
Paysage du Sud
©CC
Ce pacte a été signé le 27 septembre 2008 entre l’industriel Vale Nouvelle-Calédonie et les communautés du Grand Sud. Budget alloué : près de 1 milliard 500 millions de francs CFP étendu sur 30 ans. Objectif : répondre aux préoccupations des populations voisines de l’usine. 
Grâce à ce pacte, plusieurs chantiers communautaires ont été réalisés. Rien qu’à St-Louis et à la Conception, des grands travaux ont été faits au niveau des chefferies ainsi que des projets de reboisement sur certaines terres coutumières. 
Dans la globalité c’est toute l’Aire Drubéa Kapumë qui en a bénéficié. En 10 ans, il y a eu 54 hectares de revégétalisation, 123 projets économiques financés et plus de 300 aides financières pour des formations et des études supérieures. 
Jean-Michel N’Guyen, conseiller en développement durable à Vale NC.  
La mission de St Louis
La Mission de Saint-Louis vue de la mine, y compris les bâtiments qui abritent la petite école catholique. ©NC1ere/Françoise Tromeur

Autre réalisation qui fait la fierté des habitants de St-Louis, l’aménagement forestier de Kari Picu en bord de mer. 
François Tron, représentant de l’ONG « Conservation International » en Nouvelle-Calédonie. 

7 pépinières de la tribu ont été mobilisées pour le projet, les mamans de la tribu ont donc pu travailler. Ce pacte reste surtout un levier pour la jeunesse, certains jeunes ont pu passer leur permis ou encore financer des billets d’avion pour leurs études. 

Découvrez la brochure réalisée par Vale NC en 2013 à l'occasion des 5 ans du Pacte : 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live