Ces habitants de Païta Sud toujours au régime sec

eau potable païta
Coupure de route à Katiramona, 2 mars 2021
©Martine Nollet / NC la 1ere

Un mois après son passage, la dépression Lucas affecte toujours le quotidien d'habitants. Après le dernier glissement de terrain dans le col de Katiramona, l'urgence consiste à rétablir l'eau courante dans les lotissements alentours.

Au niveau de la carrière de Katiramona, une partie de la montagne est effondrée. Dimanche encore, un talus s’est affaissé. Il a emporté avec lui une conduite d’adduction. Ce qui prive d’eau environ 150 foyers de Païta, du côté des lotissements Ramona, les Fougères et Pétroglyphes, ainsi que des riverains de la RT1. 

Réservoir plus alimenté

«Dimanche, la conduite d’eau qui alimente le réservoir a été arrachée. Le réservoir ne pouvant plus être alimenté, les personnes qui se trouvent en dessous ne sont plus alimentées en eau potable», résume Matthieu Mardelaine, responsable de l’agence territoriale CDE par intérim. Impossible, également, de remplir le réservoir voisin, celui de Pétroglyphes, condamné à se vider.

Solution à court-terme

Depuis lundi, les services de la mairie, la SEUR (Société des eaux urbaines et rurales) et la Calédonienne des eaux s’efforcent de trouver une solution, au moins à court-terme. «On a besoin d’aller travailler et de venir prendre une douche. Mais là, on ne peut pas», témoigne une riveraine concernée. «Il y a la vaisselle, les toilettes, la douche. On a besoin d’eau, quoi», déplore cette autre habitante. «On aurait préféré avoir une coupure de courant qu’une coupure d’eau.»

Un reportage de Martine Nollet:  
 

Plus d'eau dans le col de Katiramona

On aurait préféré avoir une coupure de courant qu’une coupure d’eau.

- Une habitante concernée

 

D'ici jeudi

L’urgence est de la ramener le plus vite possible dans les foyers. Mardi en fin de journée, la CDE estimait que les travaux de raccordement d'une nouvelle conduite, en cours, «devraient permettre la remise en service de la conduite d'eau potable d'ici jeudi comme prévu, si le temps reste clément». Rappelons la menace de la dépression Niran !

Distribution et réunion

En attendant, chaque soir à 18 heures, de l’eau non potable est distribuée à l’entrée des lotissements. Ce mercredi, toujours à 18 heures, la mairie de Païta organise par ailleurs une réunion publique pour les habitants affectés par les éboulements et ce problème de l’eau. Elle aura lieu à l’école primaire Paul-Duboisé - elle se trouve côté Dumbéa du col, en face du collège de Katiramona.