Etablissements scolaires pris pour cible à Païta : douze interpellations

sécurité païta
Après l'incendie à l'école élémentaire Scheffleras de Païta, 2 août 2021.
Après l'incendie à l'école élémentaire Scheffleras, le 2 août 2021. ©Caroline Antic-Martin / NC la 1ere
Incendies volontaires, vols, dégradations… Les faits commis en juin et juillet envers un lycée et des écoles de Païta, dont celle de Scheffleras, ont conduit aux arrestations de dix jeunes mineurs et deux majeurs, annoncées ce vendredi par la gendarmerie.

Le plus jeune a dix ans. Sur douze interpellés, dix sont mineurs, ont indiqué les gendarmes ce vendredi à NC la 1ere. Il leur est reproché d’avoir commis des vols et des dégradations envers trois établissements scolaires de Païta, à compter du 4 juin 2021. Le lycée privé Saint-Jean 23, l’école primaire Luc-Amoura 2 elle aussi gérée par l’enseignement catholique et l’école élémentaire publique de Scheffleras, tous trois dans le secteur du Mont-Mou.

"Volonté de détruire le bâtiment"

Le préjudice total est estimé à près de 23 millions. Rappelons qu’à Scheffleras, un incendie a contraint à fermer l’établissement une semaine avant les vacances d’août. Il n’a rouvert qu’à la rentrée, le lundi 23. Or, sur le sinistre, les enquêteurs de la gendarmerie ont repéré "quatre départs de feu". D’après les forces de l’ordre, "il y avait semble-t-il une volonté de détruire le bâtiment".

Suites judiciaires

Parmi les douze interpellés, les deux majeurs seront convoqués le 13 décembre en procédure de CRPC, "comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité". Sept mineurs âgés de treize à 18 ans sont attendus le 30 novembre devant le juge des enfants. Enfin, trois mineurs de moins de treize ans font l’objet d’un rappel à la loi.