L'UGPE dénonce l'agression d'un professeur envers un élève à Païta

éducation païta
Façade du collège Sainte-Marie Ddec de Païta
Façade du collège Sainte-Marie de Païta. ©NC la 1ere
L’UGPE s’est mobilisée ce jeudi matin, devant le collège catholique Sainte-Marie à Païta, pour dénoncer l'agression physique d'un élève par un professeur en mai et juin dernier.
Plusieurs membres de l'UGPE étaient mobilisés ce jeudi devant le collège Sainte-Marie à Païta. Ils dénoncent l'agression d'un élève de sixième Segpa, qui aurait subi des violences physiques de la part d'un professeur. Les faits se seraient produits à deux reprises en mai et juin dernier. Six mois plus tard, l'Union des groupements des parents d'élèves dénonce le mutisme du vice-rectorat concernant cette affaire.
 

Normalement, il y a eu une sanction prise. Mais on ne sait pas si c'est une mise en garde ou un avertissement. On n'a pas le contenu des mesures qui ont été prises par le vice-recteur.

Atama Teugasialé, le vice-président de l'UGPE

 

Le vice-rectorat réagit

De son côté, le vice-recteur assure que cette affaire a été prise très au sérieux, à la fois par le vice-rectorat et par la direction diocésaine de l'enseignement catholique. Erick Roser affirme que la situation a été traitée et que toutes les mesures ont été prises dans l'intérêt de l'élève. 
 

L'UGPE nous a effectivement demandé un rendez-vous, mais après que nous ayions traité le problème. J'ai considéré que la situation étant réglée, on avait fait le nécessaire avec toute la diligence qui s'imposait.

Erick Roser, vice-recteur


Le vice-rectorat précise que l'enseignant est toujours en exercice, et que des mesures internes au service ont été prises, mais qu'elles ne sont pas rendues publiques. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live