publicité

De nombreux contrôles routiers en ce week-end de l'Assomption

Samedi soir, la brigade territoriale autonome de gendarmerie de Païta a mobilisé quatorze de ses agents pour des opérations de contrôle d'alcoolémie. Près de 50 véhicules ont été contrôlés et en moins d'une demi-heure, quatre automobilistes se sont avérés positifs à l'éthylotest. 
 

© Alix Madec
© Alix Madec
  • Alix Madec avec Loreleï Aubry
  • Publié le , mis à jour le
En ce samedi soir de long week-end de quatre jours, quatorze agents de la brigade territoriale autonome de la gendarmerie de Païta sont sur le pied de guerre pour une opération de contrôle des automobilistes. Parmi eux, Karim, gendarme mobile, procède à un contrôle d'alcoolémie tout en réalisant la fouille du véhicule. Il doit vérifier qu'aucune substance illicite n'est transportée. "On fait le tour du véhicule, on a une réquisition qui nous permet de vérifier ce qu'il y a à bord. Évidemment, on contrôle également tout ce qui est carte grise, permis de conduire, etc. Et si on constate que le conducteur est alcoolisé, il faut faire un test d'alcoolémie.


Des opérations jugées nécessaires par de nombreux Calédoniens 


Une sécurité renforcée alors que le danger sur les routes atteint souvent son paroxysme en période de week-end. Ces actions répressives qui visent à réduire le nombre d'accidents sont souvent soutenues par les Calédoniens dans un contexte où près de 80% des accidents routiers sont liés à la consommation excessive d'alcool. "C'est vraiment nécessaire, il faut des opérations comme ça. Ça permet aux automobilistes de faire attention et d'être en règle car pour la circulation... c'est important", confie Richard, automobiliste contrôlé mais pas inquiété. 


Quatre contrôles d'alcoolémie positifs en 30 minutes 


En moins d'une demi-heure, ce sont quatre conducteurs qui se sont avérés positifs à l'éthylotest. Des automobilistes qui ont été ensuite conduits jusqu'à la brigade, afin de procéder à un second examen, celui de l'éthylomètre. Celui-ci indiquera le taux d'alcool par litre de sang. 
 

Les accidents sont liés à l'inattention, à la vitesse mais majoritairement, c'est l'alcool qui est en cause. Le plus regrettable, c'est quand on voit le conducteur sous l'emprise de l'alcool mais le passager, sobre et détenteur du permis de conduire, ne conduisant pas. C'est irresponsable.

- César Lizurey, commandant de la compagnie de gendarmerie de Nouméa.


Sur l'ensemble de la soirée, une cinquantaine de véhicules ont fait l'objet d'un examen. Sur les quatre personnes arrêtées, deux se sont avérées positives avec un taux d'alcoolémie de 0,5g par litre de sang, entraînant une contravention. Un seul s'est avéré délictuel, supérieur à 0,8 g par litre de sang, entraînant le retrait du permis ainsi qu'une amende. Le conducteur devra également s'expliquer devant la justice.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play