nouvelle calédonie
info locale

Philippe Gomès mène la liste Calédonie ensemble dans le Sud

élections province sud
Provinciales 2019, Philippe Gomès au congrès de Calédonie ensemble le 20 avril, à Nouméa
Philippe Gomès au congrès de Calédonie ensemble le 20 avril, au Kuendu Beach. ©NC la 1ere
Calédonie ensemble a enfin livré, mardi soir, le nom de sa tête de liste pour les élections provinciales dans le Sud. Une liste qui affiche pour moitié «de nouveaux venus», tout en étant emmenée par le fondateur et leader du parti, Philippe Gomès.
Le communiqué est arrivé une vingtaine de minutes après la clôture des dépôts de liste. Calédonie ensemble aura attendu le dernier moment, le mardi 23 avril, pour lever officiellement le voile sur sa liste dans le Sud. Ou plutôt sur le candidat chargé de la mener, qui n’est nul autre que le leader du mouvement. 
 

«Expérience»

Le député Philippe Gomès, soixante ans, se trouve en première ligne pour tenter de conserver la Maison bleue. Et c’est Philippe Dunoyer qui s’est chargé d’expliquer ce choix. «Philippe Gomès représente cette volonté, à tout prix, de poursuivre les discussions entre indépendantistes et non indépendantistes. De rechercher une sortie apaisée de l’Accord de Nouméa», développe le porte-parole du parti, interrogé ce mercredi matin par NC la 1ere radio. «C’est, encore une fois, la démonstration de la volonté absolue d’avoir à la fois cette expérience, l’expérience que le parcours de Philippe Gomès peut présenter, et l’envie et la nécessité de dialoguer.» 
 

Renouvellement

Calédonie ensemble met surtout en avant le renouvellement représenté par la composition de la liste Sud dans son ensemble, avec notamment des quadras et des trentenaires. Le message? «Ce qui compte, c’est l’équipe.» «On verra quels résultat nous obtiendrons, poursuit Philippe Dunoyer. Mais on voit bien, déjà en regardant qui est deuxième, qui est troisième, c’est-à-dire Annie Qaeze, Nicolas Metzdorf, deux jeunes trentenaires qui sont aux avant-postes de la liste, avec des talents à mettre au service du pays.»
Ecoutez-le au téléphone d'Angélique Souche. 

Nouvelles têtes...

Après la conseillère municipale de Nouméa et suppléante du député Dunoyer (trente ans), après le membre du gouvernement en charge du budget et de l’agriculture (31 ans), on trouve sur cette liste Magali Manuohalalo. L’avocate, et fille de Tino Manuohalalo, y figure en quatrième position. Emmanuelle Khac occupe la sixième place. 
 

... et incontournables

Mais des poids-lourds du parti ne sont pas loin, Philippe Dunoyer et l’actuel président de la province Sud Philippe Michel apparaissent aux cinquième et sixième rangs. Un autre visage désormais bien connu, Nina Julié, est numéro 8.
 
Publicité