Les cantines des écoles de Poya fermées par précaution jusqu'à la fin de la semaine

éducation poya
Cantine scolaire de l'école Marcel-Carlier, à Poya
Les quatre cantines scolaires de Poya ne rouvriront pas avant lundi 20 juin. ©Nathan Poaouteta / NC la 1ère
La mairie de Poya a fermé les cantines des quatre écoles la commune, mardi 31 mai. Plusieurs dizaines d'enfants ont été victimes de maux de ventre, la semaine dernière. Une intoxication alimentaire est suspectée. Parents et établissements ont dû s'organiser pour que les écoliers puissent déjeuner.

Mission urgente pour le directeur de l'école Marcel-Carlier, à Poya, mardi 31 mai au matin. Il a dû contacter tous les parents d'élèves. Les cantines ont été fermées et ils ont dû récupérer les enfants, avant midi, pour déjeuner. Cette fermeture de dernière minute a été un véritable casse-tête, qui a souvent entraîné l'incompréhension des parents.

"Nous avons su à 7h15 qu'il n'y aurait pas de service de cantine dans les écoles jusqu'à la fin de la semaine. Il faut gérer dans l'urgence et nous faisons ce que nous pouvons pour la sécurité des enfants", explique Hans Prévot, directeur de l'école du village, ainsi que des annexes de Gohapin et Montfaoué. En cause, une possible intoxication alimentaire, la semaine dernière, et 71 enfants malades.

Des températures de plats inférieures à la normale

Les parents d'élèves ont leur idée sur l'origine de ces cas. "C'est peut-être une intoxication alimentaire. On ne le sait pas exactement, comme nous n'en avons pas la confirmation, mais nous le pensons", confirme Elvina Sauvageot, vice-présidente de l'APE de l'école Carlier. "C'était important [de fermer la cantine, NDLR]". La question du respect des normes sanitaires lors du transport des repas est abordée.

Fabriqués à Koné, à une cinquantaine de kilomètres de là, ils sont livrés entre 9 heures et 11h15 dans les quatre établissements de la commune, qui sont situés à Népoui, au village, à Gohapin et à Montfaoué. Documents à l'appui, le directeur affirme que les températures des plats sont souvent inférieures à la normale.

Nous prenons la température à chaque fois que les repas sont livrés. Et si les plats sont en dessous de 60°C, nous n'avons pas le droit de les servir.

Hans Prévot, directeur de l'école Marcel-Carlier et des annexes de Gohapin et Montfaoué

Des résultats d'analyses attendus vendredi

Joint par téléphone, le restaurateur qui confectionne les repas dément tout dysfonctionnement. La mairie, quant à elle, assume son choix. Pour la santé des enfants, elle s'adaptera et prendra de nouvelles décisions durant les vacances scolaires, qui débuteront vendredi soir et vont durer deux semaines. Les résultats d'analyses faites sont attendus ce jour-là.

Retrouvez, ci-dessous, le reportage de Brice Bachon et Nathan Poaouteta :

©nouvellecaledonie