nouvelle calédonie
info locale

La province Sud a passé en revue une année budgétaire contrainte

finances province sud
Collège Apogoti
Ouvert à la rentrée 2018, le collège d'Apogoti, à Dumbéa-sur-mer, a pesé sur les finances provinciales. ©NC la 1ère / Thierry Belmont
Examiné par les élus, le compte administratif de la province Sud pour l’exercice 2017 a été adopté ce matin à l’unanimité. La collectivité est parvenue à préserver ses finances malgré les restrictions budgétaires, mais sa marge de manœuvres s'avère réduite.  
Là où le budget prévoit, le compte administratif révèle ce qui a été réellement reçu et dépensé. Et celui de la province Sud pour l’exercice 2017 montre combien la collectivité s’est efforcée de serrer la ceinture. Au vu de ses résultats en fin d’année (une capacité d’épargne de 2,4 milliards), elle a de quoi s’en féliciter, souligne Philippe Michel.

Pas de poste créé

«A force de serrer les boulons de tous les côtés, de refuser toutes les créations de poste, qui pèsent sur le budget, d’optimiser nos dispositifs, on arrive à maintenir une capacité d’autofinancement relativement significative, décrit le président. Qui est en tout cas la plus élevée des trois provinces. Mais on a également préservé notre capacité à emprunter, c’est-à-dire notre capacité d’endettement. Donc il faut poursuivre dans cette voie, en continuant d’optimiser l’ensemble des dispositifs pour pouvoir répondre aux attentes de nos populations.»
Ecoutez Philippe Michel au micro de Jeannette Peteisi.

3,6 milliards de recettes en moins

Des choix stratégiques, pour faire face à une réduction des recettes de 3,6 milliards entre 2016 et 2017. Ces efforts, cite la province, ont été salués par l’Agence française de développement dans son dernier rapport. En ces termes: «Pour faire face à la baisse de ses capacités structurelles, la [province Sud] a montré une capacité de pilotage tout à fait performante au regard de ses marges de manœuvre contraintes pas une autonomie financière limitée et le caractère incompressible d’une grande partie de ses charges courantes.» 

Les cours du nickel en ligne de mire

La collectivité, pour limiter le recours à l’emprunt, a mobilisé une partie de ses réserves financières. Elle doit rester vigilante, au vu du contexte. La province Sud compte sur la remontée des cours du nickel pour relancer l’économie et aller de l’avant.

Où va l'argent dépensé?

Relevons encore qu'elle a dégagé un solde de 2,1 milliards pour financer le budget supplémentaire 2018. Et que ses investissements directs se sont montés l’an dernier à 9,69 milliards (contre 9,498 milliards en 2016). Retrouvez ci-dessous la ventilation de ces dépenses: l’enseignement, le secteur de la santé et du social, puis l’«administration générale».
Les dépenses de la province Sud par secteur en 2017
La part de dépense de la province Sud par secteur en 2017. ©Province Sud

 

Publicité