nouvelle calédonie
info locale

Les militants de l'Union calédonienne doivent choisir entre l'UC et le Rin

politique sarraméa
Comité directeur de l'Union calédonienne, Sarraméa, 21 avril 2018, Daniel Goa
Le président de l'UC s'exprimait en ouverture d'«un comité directeur à l'importance capitale». ©NC La 1ère
Réunie en comité directeur à Sarraméa, l’Union calédonienne prône l’unité en faveur du «oui » à l’indépendance. Son président, Daniel Goa, a de ce fait, dénoncé les positionnements du Rin, le Rassemblement des indépendantistes et nationalistes.
Un discours d’une trentaine de minutes, sous le signe de la clarification et sans langue de bois. Dans la salle socioculturelle de Sarraméa, Daniel Goa a lancé le comité directeur de l'UC par une mise au point. A sept mois de la consultation référendaire, l’Union calédonienne prône l’unité et veut être claire dans son message. Son président rejette les positionnements du RIN, le Rassemblement des indépendantistes et nationalistes, jugé en décalage avec les aspirations du FLNKS.

Comité directeur de l'Union calédonienne, Sarraméa, 21 avril 2018
©NC La 1ère / Cédrick Wakahugnème

«Discours pseudo-révolutionnaire»

Evoquant un «discours pseudo-révolutionnaire qui ne sert qu’à attiser des vieilles querelles d’un autre temps», Daniel Goa a tout simplement demandé aux militants concernés de choisir: soit ils restent à l’UC, soit ils s’en vont avec le Rin. Et d’annoncer au passage que l’Union calédonienne fera cavalier seul dans le Sud pour les élections de 2019.
Extrait du discours.
©nouvellecaledonie

A titre indicatif, voici le discours prévisionnel de Daniel Goa (seul le prononcé fait foi).

Unir la famille

Ces propos font écho aux déclarations de certains responsables politiques de la mouvance indépendantiste. Pour Gilbert Tyuienon, le deuxième vice-président du parti, il est temps d’unir la famille UC. «Nous savons que nous avons des militants au sein du Rin. En soi, ce n’est pas un problème», assure-t-il, mais «pour faire campagne aujourd’hui pour le «oui» le 4 novembre, c’est au sein de la maison Union calédonienne et au sein de la maison FLNKS. Il n’y pas d’autre alternative.»

Campagnes référendaire et municipales

A l’ordre du jour de ce comité directeur, les listes électorales, le bilan du Comité des signataires et la campagne pour le «oui» au référendum, dont l’organisation a été validée. Un plan de campagne qui sera présenté samedi prochain lors de la convention du FLNKS, à La Foa. Les militants se sont par ailleurs positionnés sur les prochaines échéances municipales, à Sarraméa et à Bourail.