Plateforme éducative : quand les reportages servent de support aux cours

éducation
Premier cours d'histoire-géo avec la plateforme NC la 1ère Educ pour une classe de seconde au lycée Lapérouse de Nouméa.
Premier cours d'histoire-géo avec la plateforme NC la 1ère Educ pour une classe de seconde au lycée Lapérouse de Nouméa. ©NC la 1ère
Comment raconter l’histoire ou la géographie du pays autrement que dans les manuels scolaires ? Dans le cadre de la semaine du numérique éducatif, lumière sur NC la 1ère Educ, plateforme à but pédagogique avec des interviews, des reportages et des magazines de la chaîne destinés aux professeurs d’histoire-géo.

Les élèves sont assis devant un ordinateur. Mais cette classe de seconde au lycée Lapérouse suit bien un cours d'histoire-géo. Au menu : le peuplement austronésien à l’origine de la civilisation kanak. Au lieu de l’habituel manuel scolaire, ils visionnent un reportage de NC la 1ère porté sur la poterie lapita.

C’était super intéressant parce que le reportage, il y a beaucoup de choses dedans. On apprend beaucoup de choses par rapport à l’activité qu’on devait faire. On a pu répondre aux questions, aussi, grâce à la vidéo.

Moïna Luepack, en seconde 209 au lycée Lapérouse

"Des générations sensibles à l'image"

Cette plateforme en ligne a été élaborée par NC la 1ère et le vice-rectorat. A la demande des professeurs d’histoire-géographie de Nouvelle-Calédonie. "Le support numérique, le support audiovisuel, [est] très apprécié des élèves. Ce sont des générations sensibles à l'image, et notamment à l'image animée", décrypte Pamela Peyrolle, prof d'histoire-géo. "C'est, déjà, un moyen de les attirer dans mon univers, de leur proposer un voyage historique. Ensuite, le reportage en lui-même est très très riche, puisque nous avons l'intervention d'un archéologue qui apporte un regard scientifique sur les poteries (…) et on comprend à travers ces poteries le premier peuplement en Océanie et en Nouvelle-Calédonie."

Au moins 200 fichiers

Actuellement 200 ressources sont répertoriées sur la plateforme. Elles ont été classés en trois catégories : histoire, géographie, enseignement moral et civique.

Ça correspond à tout le programme enseigné depuis la classe de sixième jusqu’à la classe de terminale. Et auparavant, sur le premier degré, l’histoire, la géographie de la Nouvelle-Calédonie, sont également enseignées.

Isabelle Amiot, inspectrice en histoire-géographie pour la Nouvelle-Calédonie

La méthode plaît aux élèves comme aux professeurs. Pourrait-elle s’étendre à d’autres matières ? Certains en font déjà le vœu.

Un reportage de Medriko Peteisi et Cédric Michaut :

©nouvellecaledonie

L'invité du JT

Plateforme rendue accessible après la signature d'une convention entre la chaîne et le vice-rectorat, le 3 février. Le directeur régional de NC la 1ère était l'invité du journal télévisé, le mardi 22 février, pour approfondir le sujet. "Un acteur culturel important comme nous (…) ne peut pas se contenter (…) de faire des programmes, il faut aussi être utile. C'est pour ça que nous mettons à disposition des enseignants, des équipes pédagogiques, nos différent contenus", a considéré Wallès Kotra. En évoquant un prolongement en cours, concernant l'instruction civique et les sciences de la vie. "Je crois qu'on va avoir 200 autres contenus (…) et on va même se connecter à Lumni national".


Son entretien avec Loreleï Aubry :

©nouvellecaledonie