Quatre Calédoniens s'envolent pour le rodéo international de Port Vila

loisirs
Foire de Bourail dimanche rodeo
©@Gaël Detcheverry
Quatre Cagous sont partis, samedi soir, pour le rodéo international de Port Vila au Vanuatu. Il aura lieu le week-end prochain, sur le site de Bellevue. C'est la première fois que les rodéomen y retournent depuis la crise sanitaire. Une compétition, mais aussi un échange autour de la discipline, qu’ils retrouvent avec plaisir.

Ils ont balayé la poussière de leurs bottes. Et ont préparé leurs affaires avec minutie. Après plus de deux ans de crise sanitaire, les rodéomen calédoniens sont de retour au Vanuatu pour le rodéo international de Port-Vila. Yann Bonnard, membre de l’association des rodéomen de Moindou ne cache pas son plaisir.

"Là-bas, c’est assez rustique, lâche-t-il. Ils ont de petits moyens, mais ils arrivent à faire de très beaux rodéos. Ils ont de très belles bêtes. Je dirais qu’elles sont meilleures que celles d'ici. On peut comparer leurs taureaux à ceux d’Australie. Comme ils n’ont pas de selles, pas beaucoup de matériel, il y a des gens de Calédonie qui essaient de les aider. Ça permet de comparer nos différentes techniques."

"Ils ont du mérite"

Quatre jeunes ont été sélectionnés pour leurs bons résultats aux rodéos de la foire de Bourail, mais aussi à ceux de Poya, de Pouembout ou encore de la foire de Koumac. L’occasion de se confronter mais aussi d’échanger avec leurs homologues vanuatais.

Les rodéomen sont accompagnés par Nicolas Peyronnet, un membre de l’association des rodéomen de Moindou. "Sur chevaux, on monte essentiellement sur selle. À l’époque, on avait aussi des sellettes. On a arrêté les sellettes par rapport à la sécurité. C’est juste une poignée placée au garrot du cheval. On a aucune tenue sur le cheval. Eux, ils ne fonctionnent qu’avec ça. Ils ont du mérite parce qu’ils tiennent bien, explique Nicolas Peyronnet. Par contre, sur les taureaux, ils sont moins bons que nous. Il y a une carte à jouer. Quand les rodéomen vont au Vanuatu, ils ne montent pas sur sellette. On amène nos selles."

Augmenter le niveau des rodéomen vanuatais

Des échanges entre nos deux territoires qui se poursuivent depuis près de six ans. Autre objectif : augmenter le niveau des rodéomen vanuatais. "Il y a des années où ils avaient des scores pour les Vanuatais d’un côté, et pour les Calédoniens de l’autre, mais ils se sont aperçus qu’ils n’essayaient pas de s’améliorer. Maintenant, ils font les sélections en amont pour sortir les meilleurs. Après, ils les mettent contre nos rodéomen à nous."

Le coup d’envoi du rodéo sera donné, samedi 8 octobre sur le site de Bellevue, à Port Vila.