La question posée au référendum sera au coeur du comité des Signataires

comité des signataires
Medetom
Le ministère des Outremers ©La1ere
Le Comité des Signataires débutera ce mardi soir pour nous, comme de tradition à Matignon et sous la présidence du Premier Ministre. Chaque délégation a été reçue cette nuit par la ministre des Outremers, Annick Girardin. 
Il s'agissait surtout de préciser à l'Etat la position de chaque participant sur la formulation de la question qui sera posée lors du référendum du 4 novembre. Sujet qui sera largement débattu lors de ce 17ème Comité des Signataires. 

Pleine souveraineté….

Le président de l'Union Calédonienne, Daniel Goa a plaidé une question claire et directe autour du concept de « pleine souveraineté ».

L’UNI, elle, ne cache pas son scepticisme sur la probabilité de voir un consensus émerger sur la question, comme l'explique son porte-parole, Victor Tutugoro.


… Ou indépendance

De leur côté, le Rassemblement-Les Républicains, Le MPC et Les Républicains Calédoniens défendront comme annoncé le choix du mot « indépendance ».
Des divergences qui à la veille du rendez-vous ne semblent pas totalement irréconciliable.
C'est en tout cas le sentiment de Sonia Backès, présidente Des Républicains Calédoniens.

Le Rassemblement - Les Républicains a tenu à redire une dernière fois à l'Etat ses exigences concernant la formulation de la question qui sera posée lors du référendum.
Une position qui se résume en deux mots : clarté et loyauté, comme le précise Thierry Santa.
Calédonie Ensemble pour sa part se dit ouvert sur le choix des mots dans le respect du cadre fixé par l'Accord de Nouméa.

La charte des valeurs 

Calédonie Ensemble insiste sur le second dossier politique au menu de ce comité des Signataires : la charte des valeurs calédoniennes, comme l'explique Philippe Michel, le secrétaire général du parti. 

A noter que seule l'UNI partage ce souhait de voir les travaux du G8 actés par un vote au comité des signataires.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live