Référendum : un recours déposé auprès du Conseil d’Etat par le Palika

référendum
61c3c90fd04d7_img-1454.jpg
Palika ©Brigitte Whaap / Nc la 1ere
Un recours a été déposé ce mercredi par les membres du groupe Uni au Congrès et concerne la sincérité du scrutin du 12 décembre dernier. Une sincérité "altérée" car le scrutin s’est "fait sans le peuple premier" selon les membres du Palika réunis en conférence de presse ce matin.

Le Palika était réuni en Assemblée générale samedi dernier à Wagap du côté de Poindimié. L’occasion de revenir sur la troisième consultation avec un constat : la consigne de non-participation a été suivie, avec près de 103 483 abstentionnistes.

Une non-participation, qui interroge sur la sincérité du scrutin qui "s’est fait sans le peuple kanak", assure Charles Washetine son président. "Les conditions d’organisation du scrutin ont donc altéré la sincérité de la 3e consultation".

Un recours en ce sens a été déposé auprès du conseil d’Etat hier par les membres du groupe UNI au Congrès. "L’abstention est la grande gagnante de cette consultation", ajoute Charles Washetine. D’autres recours devraient également être effectués dans les prochaines semaines.

Les explications de Jean-Pierre Djaïwé, porte-parole du Palika :

Jean-Pierre Djaiwé porte-parole du Palika

Des discussions à l'issue de l'élection présidentielle

Le Palika assure enfin vouloir reprendre les discussions autour des questions institutionnelles avec le prochain gouvernement, à l’issue de l’élection présidentielle - une décision déjà été actée par le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, lors de son passage - et évoque un calendrier plus étendu, à l’horizon 2024.

Le parti se retrouvera les 14, 15 et 16 janvier prochains, à Témala à Voh, pour son premier Congrès de l’année 2022 qui selon Charles Washetine "sera une année charnière" pour la Nouvelle-Calédonie.