nouvelle calédonie
info locale

Rentrée scolaire : plus que 2 jours pour inscrire son enfant au transport scolaire

transports
bus scolaire SMTU
Fin de la campagne d’inscription au transport scolaire ce vendredi 9 février. ©1ère
Vendredi soir, la campagne d’inscription des enfants au transport scolaire du SMTU (Syndicat mixte des transports urbains du Grand Nouméa) pour le secondaire sera achevée. A ce jour, un élève sur trois seulement est dûment inscrit. Les parents doivent donc faire le nécessaire...
A 12 jours de la rentrée scolaire, Christophe Denis, chef du service exploitation au SMTU (Syndicat mixte des transports urbains du Grand Nouméa), constate qu’à peine le tiers des collégiens et lycéens devant prendre le bus scolaire est inscrit « aujourd’hui, nous avons 611 inscrits alors que l’on attend 2000 inscriptions, ce qui me laisse craindre une file d’attente car il risque d’y avoir beaucoup de monde ces deux prochains jours », souligne t-il. Les inscriptions sont ouvertes depuis le 22 janvier afin de permettre au SMTU de vérifier les circuits des bus « nous avons besoin de lancer les inscriptions 3-4 semaines avant la rentrée de manière à construire les circuits ou à les modifier, de manière à savoir où nous devons prendre les enfants et où nous devons les déposer. Il faut que le jour de la rentrée, les circuits soient opérationnels », déclare Christophe Denis.

Le SMTU ne prend en charge que les boursiers de la province Sud 

Le transport scolaire géré par le SMTU doit permettre de véhiculer l’ensemble des élèves du secondaire, privé ou public, sur toute l’agglomération de Nouméa, de Plum jusqu’à Tontouta. Jessica habite le Mont-Dore, elle s’est déplacée jusqu’au siège du SMTU à Dumbéa pour inscrire sa fille scolarisé en 4ème au collège de Plum alors que les inscriptions se déroulent aussi dans les communes de l’agglomération. Ce jeudi matin par exemple, deux agents du SMTU seront à la mairie annexe de Plum de 8h à 12h. Pour toute inscription il faudra fournir une pièce d’identité récente, un certificat d’inscription de l’établissement et l’attestation de bourse de la province Sud pour les élèves boursiers « le SMTU prend en charge les boursiers de la province Sud uniquement, et non les élèves boursiers du Nord et des Iles », insiste Christophe Denis.

Pour cette rentrée 2018, un élève boursier devra s’acquitter de 3 500 francs par trimestre ou de 10 500 francs à l’année et un élève non-boursier devra payer 10 500 francs par trimestre ou 40 500 francs à l’année. A noter, que ce vendredi 9 février, pour le dernier jour de la campagne d’inscription au transport scolaire, l’accueil se fera uniquement au siège du SMTU à Dumbéa.
Publicité