Résultats, réactions locales, réactions nationales, éditions spéciales : le référendum à la 1

référendum nouvelle-calédonie 2020
référendum à la 1 5 octobre
©NC la 1ere
L’essentiel du référendum avec les résultats, les prises de parole des élus calédoniens et métropolitains et les grands rendez-vous de la journée sur nos antennes.
 

Tous les résultats, commune par commune

Le Non à l’indépendance l’a emporté hier (53,26%), mais le vote en faveur du maintien dans la France est en recul par rapport au référendum de 2018. Le scrutin a également été marqué par une très forte participation, 85,64 %.
Vous pouvez consulter l’ensemble des résultats, commune par commune, dans notre article dédié. Ou en version officielle et détaillée ici :  

Emmanuel Macron s'est exprimé depuis l’Élysée

Le président de la République s'est exprimé peu après 22 heures. Emmanuel Macron a affirmé que « le moment est venu de répondre et de considérer tous les scénarios. L'État, sans se départir de son impartialité garantie par les Accords de Matignon, s'engagera dans cette voix. »


Les réactions politiques

Ce deuxième référendum « montre à nouveau le clivage profond qui sépare la population calédonienne sur cette question fondamentale de l’indépendance », selon Thierry Santa, président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie et membre des Loyalistes.
De son côté, le président du Congrès, Roch Wamytan de l'UC-FLNKS et Nationalistes l'a à nouveau affirmé ce soir, « nous sommes dans un déroulé qui remonte à une trentaine d'années et nous irons jusqu'au troisième référendum. Nous n'avons pas d'hésitation à le dire. »
 

Le Premier ministre va réunir les élus calédoniens

Le Premier ministre, Jean Castex, a pris acte, dans un communiqué, du résultat de ce deuxième référendum qui, selon lui, « confirme à nouveau l’attachement majoritaire des Calédoniennes et des Calédoniens à la France ». Il a également adressé un message « de profond respect », « à toutes celles et ceux qui ont voté Oui [...]. Le gouvernement restera fidèle à sa parole. Conformément à l’accord de Nouméa, il respectera le choix des élus calédoniens de solliciter, ou non, une troisième consultation. »
Le Premier ministre a également annoncé qu'avec le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, il rassemblera « tous les acteurs disposés à travailler ensemble à la poursuite du dialogue de paix à l'œuvre depuis 30 ans ».   

Les réactions en Métropole

L'ex-Premier ministre Edouard Philippe a salué une « organisation minutieuse et participation exceptionnelle pour ce deuxième référendum qui honore la République, la Nouvelle-Calédonie et les forces politiques locales. »
Le président du Sénat, Gérard Larcher, invite l’État à s’engager pleinement et rapidement dans un « nouveau chemin » évoquant un « consensus », « permettant à tous les Calédoniens, au-delà de leurs origines et de leurs convictions, de se retrouver et de bâtir ensemble leur avenir. »

Le référendum sur notre antenne

Après le journal de 12 heures en radio, Claudette Trupit animera un « Question pays » consacré au référendum. Débat et analyse avec ses invités issus de la société civile : Valérie Zaoui 2e vice-présidente du Medef et présidente de l’association des femmes chef d’entreprise ; Sonia Togna, présidente de l’Union des femmes francophones ; Ricardo Poiwi, intervenant artistique ; Hyppolite Sinewami Thamumu , porte parole du sénat coutumier et André Forrest, président de l’Ustke. L’émission sera également diffusé sur notre antenne TV.
Ce soir, le JT sera entièrement consacré au référendum présenté par Thérèse Waïa et Steeven Gnipate par entre 19h30 et 20h15. Retour sur les résultats, analyses et commentaires, avec entre autres invités Louis-José Barbançon et Patrice Jean.