Résumé d’une matinée en compagnie du cyclone Niran

cyclones
Cyclone Niran
©NCla1ère

Du Nord au Sud, les habitants se sont préparés au passage du phénomène tropical. Centres d’accueil, sécurisation des habitations, témoignages.. le point sur cette matinée pas comme les autres.

La nécessité des centres d'accueil

La ville de Nouméa a ouvert plusieurs centres d’accueil depuis hier soir, vendredi 19h. Plus de deux cents personnes ont rejoint ces structures. La mairie encourage les habitants qui ne sentent pas en sécurité, à rejoindre ces centres. Les équipes sur place s'occupent au mieux des Nouméens. 

Louis Perin et Laura Schintu, sont allés les rencontrer. 

 

A Koné, les habitants ont également trouvé refuge dans l’un des centres d’hébergement : comme à la salle Au Pitirî, où une cinquantaine de personnes y est depuis vendredi soir. « Je suis venue avec mon fils, si jamais il y a de la pluie dans la nuit, je n’ai pas envie de le réveiller pour courir pour venir ici » confie une maman. 

Gilbert Assawa et Brice Bachon font également le point avec le poste de commandement de la commune. 


Même chose à La Foa et Moindou, les 2 centres d’hébergement ouverts hier ont accueilli cette nuit une vingtaine de personnes; des personnes arrivaient encore ce matin pour se mettre en sécurité.
Le récit de Brigitte Whaap et Nicolas Fasquel.

 

Les habitants se préparent à Dumbéa
 

Ce matin, la mairie déplorait ce samedi matin, trois accidents de la circulation. Même si la ville était calme... à l'exception de quelques habitants qui sécurisaient les abords de leur habitation pendant que les conditions le permettaient encore. Exemple avec Erik Dufour et Philippe Kuntzmann.

 


 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live