Une réunion de soutien pour les enseignements privés

éducation
Enseignement Privé
©©Marguerite Poigoune / NC1ere
Le collectif de soutien à l’enseignement privé s’est réuni ce mercredi à Nouméa. Objectif : faire le point sur la situation de la Felp et de l’Asee, au cœur d'un plan de redressement. 

 
Parents, enseignants et syndicats ont répondu à l’appel du collectif de soutien à l’enseignement privé ce mercredi en fin d’après-midi, au foyer Jean Calvin. L'occasion d'échanger sur l'avenir de cet enseignement, alors que la Felp et l'Asee sont au cœur d'un plan de redressement, fixé par le tribunal de commerce en novembre 2018.

Selon Alphonse Kaqéa, responsable du collectif de soutien à l'enseignement privé, des mesures restrictives sont en cours. « Cela nous préoccupe nous en tant que parents d’élèves, on est interpellés par la situation de l’Asee parce que ce sont des outils que les anciens ont mis en place pour la formation et l’éducation. Aujourd’hui, on s’est laissé distraire par l’esprit de l’argent. L’argent dans le système éducatif et dans la pédagogie. On se fait bercer par la cour des comptes. En 2015, quand on a vu la lettre d’interpellation de la cour des comptes au gouvernement, on a vu que le redressement judiciaire a été vite engagé mais il n’a pas été bien accompagné pour que l’Asee ne se retrouve pas face à un licenciement du personnel », assure le responsable du collectif. 
 

Possible fermeture de classes pour la rentrée 2020

Pour Jacob Waheo, ancien enseignant de la Felp, les enseignements privés ont leur importance en Nouvelle-Calédonie et ne doivent pas être négligés. « Au début de la classe, il y a toujours une petite méditation, l’enseignant qui apporte le savoir-vivre, le bien être de l’enfant par rapport à la parole de Dieu et surtout sa vie de classe. Sans ces enseignements, le pays ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui. Il ne faut pas le faire disparaître, ce sont des vieux qui ne savaient ni lire ni écrire, ce sont des parents qui ont commencé avec nous. Je pense qu’il faut continuer, mais l’améliorer afin d’atteindre les objectifs. Et de faire des hommes responsables du pays, d’ailleurs la plupart des hommes qui font de la politique sont issus d’enseignement privés », assure l’ancien enseignant. 

Des licenciements et une nouvelle organisation des établissements ont été annoncés, une fermeture de certaines classes serait d’ailleurs possible pour la rentrée 2020.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live