Soutien et assistance sanitaire en faveur de Wallis-et-Futuna

coronavirus wallis
Croix-rouge
©Claude Lindor / Ncla1ere

Ce mardi, trois bénévoles de la délégation territoriale de Nouvelle-Calédonie de la Croix-Rouge française s’envolent pour Wallis-et-Futuna, aux côtés de la commissaire déléguée de la République pour la province Sud. Objectif : porter assistance aux équipes médicales sur place.

Venir en aide au territoire de Wallis-et-Futuna, qui fait face à la crise sanitaire du coronavirus. C’est l’objectif porté par le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie et les associations d'aide humanitaire présentes sur le Caillou.

Un vol affrété par l'exécutif décolle ce mardi de la Tontouta, direction le Fenua, pour apporter le fret nécessaire aux opérations sanitaires en cours sur place.

 

Matériel attendu

Il embarquera les moyens humains et matériels « attendus en urgence sur le territoire », précise le gouvernement. Grâce aux dons de plusieurs acteurs, ainsi que du fret commandé par l’Agence de Santé de Wallis-et-Futuna. Soit 500 kits PCR et des gels hydro alcooliques.

De son côté, le gouvernement de Nouvelle-Calédonie fait don de 200 000 masques chirurgicaux, issus de son stock stratégique, mais aussi de 1 000 combinaisons, 18 000 blouses et 100 lunettes. 100 tests PCR avaient déjà été affrétés au Fenua le 10 mars dernier. 

Accueil des patients

L’État français fournit quant à lui le matériel destiné à l’accueil des patients au sein des structures de vaccination sur place et à la prise en charge médicale à l’hôpital. Grâce au stock humanitaire du ministre des Affaires étrangères, pré-positionné à Nouméa, et aux Forces Armées de Nouvelle-Calédonie. 

Croix-Rouge française

Trois bénévoles de la délégation territoriale de Nouvelle-Calédonie de la Croix-Rouge française seront du voyage, aux côtés de la commissaire déléguée de la République pour la province Sud. Tous sont vaccinés. 

Objectif : renforcer le centre de vaccination de Wallis. Au total ce sont 50 lits picots, 14 tentes issues du stock du centre de crise et de soutien du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et des tentes de la Croix-Rouge française qui sont emportées. 

Provinces

La province Sud finance l’ensemble des équipements complémentaires demandés par l’archipel : des câblages électriques, paravents, ventilateurs, réfrigérateurs et fauteuils roulants. La province Nord, enverra dans les prochains avions des tests PCR, cédés par le pôle sanitaire du Nord. 

Depuis Paris aussi 

72 réservistes de la Réserve sanitaire se sont également envolés depuis Paris, afin de prêter main forte aux soignants du territoire. « Ils partent avec des stocks importants de matériel médical, notamment des vaccins, pour l’ensemble de la population », précise Sébastien Lecornu, ministre des Outre-Mer.