nouvelle calédonie
info locale

La taxation sur l'alcool fait réagir

économie
Alcool et tabac - taxe
©francetvinfo
La taxation de l’alcool et des produits sucrés continuent de faire réagir. Après l’UFC-Que Choisir et  l’Association de la Prévention routière, c’est au tour des infirmiers de réagir. Le groupe Les Républicains va déposer ce mardi 4 textes sur la problématique de l'alcool.

L'analyse de Bernard Lassauce et Gaël Detcheverry

©nouvellecaledonie

Pour le Syndicat des infirmiers à domicile - SIAD- la décision du congrès d’appliquer aux boissons sucrées et à l’alcool de fabrication locale un niveau de TGC réduit apparait aux yeux des calédoniens comme un non-sens de santé public.
Hervé Raoull  le président du SIAD 

hervé raoull - taxe sur alcool et le tabac


Hervé Raoull


Le projet d'une taxe comportementale

Et justement le groupe Les Républicains présentait ce mardi matin ses propositions de « taxe comportementale » qui serait une « Sur-taxation de  l’alcool»  mais de façon dédiée c'est-à-dire que l’argent récolté irait  spécifiquement aux actions de santé.
C'est une des quatre propositions que le groupe Les Républicains entend déposer ce mardi sur le bureau du Congrès.

Sonia Backes-  présidente du groupe Les Républicains au Congrès
Des propos recueillis par Bernard Lassauce et Gaël Detcheverry
©nouvellecaledonie


La TGC : une taxe aveugle

Grégoire Bernut- Les Républicains 
Des propos recueillis par Bernard Lassauce et Gaël Detcheverry
©nouvellecaledonie


                                                     COMMUNIQUÉ DE PRESSE - Les Républicains  du 20 octobre 2016

Alcool : a défaut d’actions Calédonie Ensemble fait de la désinformation
 
A l’occasion de la séance du Congrès dédiée à la fixation des taux de TGC, les Républicains ont réaffirmé leur volonté de lutter contre la consommation abusive d’alcool et de produits sucrés notamment par une hausse de la fiscalité.
Nous considérons que l’augmentation de la pression fiscale sur ces produits est nécessaire et doit se faire par l’instauration d’une taxe comportementale dédiée et non par une simple délibération sur les taux de TGC,  qui ne rentrera de surcroît en vigueur qu'en juillet 2018.
 
Dans un communiqué de presse mensonger, Calédonie Ensemble fait preuve de malhonnêteté en travestissant les décisions des élus du Congrès de la Nouvelle-Calédonie, en leur prêtant la volonté de taxer à minima l’alcool et les produits sucrés.
 
La vérité  c’est que la majorité des élus du Congrès a décidé de maintenir un taux majoré pour les boissons alcoolisées importées (whisky, vodka, rhum,), mais aussi de préserver l’avantage fiscal existant pour la production locale. Dire que tout l’alcool sera à un taux minoré est un mensonge.
 
La vérité  c’est que le projet de délibération du gouvernement Germain/Dunoyer prévoyait de taxer au taux minoré les produits sucrés fabriqués localement, tels que les twisties, la pate à tartiner, etc… mais pas les boissons. Si le président du gouvernement  avait vraiment voulu taxer les produits sucrés par le biais de la TGC, il aurait appliqué ce principe à l’ensemble des catégories.
 
La vérité c’est que ce communiqué est destiné à cacher aux Calédoniens l'indigence du gouvernement  à lutter efficacement contre les problèmes liés à l’alcool et aux produits sucrés. A la tête de cette institution de la Nouvelle-Calédonie et de la province sud, depuis deux ans, les dirigeants de Calédonie Ensemble n’ont proposé aucune mesure visant à lutter contre ces fléaux.
 
Les Républicains feront dans les prochains jours des propositions concrètes de textes réglementaires pour :
•  Instaurer une taxe comportementale sur l’alcool et les produits sucrés. Cette taxe devra permettre notamment le financement de campagnes d’information de la population. De plus, nous devons sanctionner plus lourdement les comportements déviants, le concept de responsabilité doit désormais primer.
•    Réglementer la distribution d’alcool à travers la création de bottle shop et/ou de caisses dédiées.
•    Prendre des dispositions réglementaires pour interdire et plus fortement sanctionner la consommation d’alcool sur la voie publique.
 
A l’occasion de la présentation de ces textes, nous verrons si Calédonie Ensemble traduit ses paroles en actes. 
 

                                                                  

                                                    COMMUNIQUÉ DE PRESSE - Calédonie Ensemble   du 19 octobre 2016


 
Publicité