Tentative d'arnaques en entreprise : le procureur appelle à la vigilance

justice
tentative d'arnaques sur internet
Une série de tentative d’arnaques "au président" touche actuellement le monde de l’entreprise calédonien. ©CC
Une série de tentative d’arnaques "au président" touche actuellement le monde de l’entreprise calédonien. Les préjudices peuvent être très lourds. Le procureur a annoncé l’ouverture d’une enquête diligentée par la section de recherches de la gendarmerie de Nouméa.

Yves Dupas, procureur de la République, alerte sur un phénomène jusqu’à présent peu courant sur le territoire et lance un appel à la plus grande vigilance dans le traitement des demandes de virement bancaire.

De quoi parle-t-on ?

Le stratagème est subtil et bien ficelé. Connu sous le nom d’arnaques "au président" ou d’escroquerie "aux faux ordres de virement", ce sont les sociétés commerciales ou d’entreprises qui en sont victimes. L’arnaque au président consiste pour le fraudeur à contacter une entreprise cible, en se faisant passer pour un dirigeant ou un représentant, notaire ou avocat. Le contact se fait par message électronique ou par téléphone.

Après quelques échanges destinés à instaurer la confiance, le fraudeur demande que soit réalisé un virement non planifié, au caractère urgent et confidentiel. Le préjudice de ce type d’escroquerie financière peut être particulièrement lourd, indique le procureur de la République. Les sommes d’argent étant souvent virées sur des comptes bancaires détenus par des cybercriminels à l’étranger.

Une enquête en cours

Les investigations sont confiées à la section de recherches de la gendarmerie de Nouméa. "Il est déterminant pour mieux se protéger de la fraude au faux ordre de virement que des modalités d’authentification des émetteurs et de confirmation de la demande de virement soient mises en place au sein des structures économiques calédoniennes." précise Yves Dupas.

Retrouvez, ci-dessous, le reportage de Sheïma Riahi :

©nouvellecaledonie