Un séisme de magnitude 4 secoue les habitants de Poindimié et de Touho

catastrophes naturelles poindimié
Un séisme d'une magnitude 4 ressenti à Poindimié
Ce mercredi 30 juin, les habitants de Poindimié et de Koné ont ressenti des secousses. ©IRD
Dans la nuit de mardi à mercredi, la commune a subi une secousse qui a surpris les habitants, confirme la mairie.

Une petite frayeur dans la nuit. Les habitants de la commune de Poindimié ont entendu, dans la nuit du mardi 29 au mercredi 30 juin vers minuit et demi  une "grosse détonation", selon plusieurs témoignages publiés sur les réseaux sociaux. En effet, un séisme d’une magnitude 4 sur l'échelle de Richter, a été enregistré à 34 km au large de la grande-terre. Des secousses qui ont été ressenties de la côte Est jusqu’à Koné, selon l'IRD. Autre précision, il s'est déclenché à 0 km de profondeur, un phénomène superficiel selon l'Institut de recherche de Nouvelle-Calédonie : 

"Lorsque l'on parle de 0km de profondeur, on ne parle pas de niveau de la mer mais de la profondeur au sol, donc par rapport au plancher sous-marin. Un séisme de cette sorte est de nature superficielle et n'est donc pas inquiétant"

Pierre Lebellegard ingénieur en recherche de sismologie de l'IRD.

 

“Un événement sismologique qui a été vivement relayé sur les réseaux sociaux par les habitants de Poindimié”

Mairie de Poindimié

 

 

"Ça a vibré, j'ai eu peur"

"C’était puissant, ça nous a réveillé" peut on lire sur les réseaux sociaux ce mercredi. Ce sont les témoignages des habitants de Poindimié, et de Touho, à propos du séisme ressenti la nuit dernière. Certains ont même ressenti deux secousses. Plusieurs personnes ont entendu un grondement et leur habitation vibrer. 

Marguerite Poigoune a recueilli quelques témoignages d’habitants de Poindimié et de Touho. 

Séisme côte Est témoignages

 

Un ressenti qui s'explique principalement par le fait que l'on a plus de chance de sentir les secousses si c'est un séisme proche de la Grande Terre, mais pas seulement, comme le précise Pierre Lebellegard de l'IRD : 

"Un séisme se ressent plus facilement lorsque l'on est en position assise ou allongée. Ce qui explique le fait que plusieurs habitants aient été réveillés par les secousses"

Pierre Lebellegard ingénieur en recherche de sismologie de l'IRD.

 

Une précédente secousse en avril

La Nouvelle-Calédonie recense régulièrement des séismes. Le dernier en date : une secouse d’une magnitude de 5,4 ressentie en avril au sud-est des îles Loyauté. La raison de ces séismes ? Le Caillou se trouve sur "la ceinture de feu", un alignement de volcans qui entoure tout l'océan Pacifique. Il n'est donc pas rare que des tremblements de terre aient lieu.