VIDEOS. Dans le rétro du référendum 2021 : l’histoire de la Nouvelle-Calédonie de 1853 à 1998

histoire
61b2cf76e806b_264004975-454007256077306-3102593144534109028-n.jpg
Avant le référendum de 2021, coup d'oeil dans le rétro. ©NC la 1ère
A l’approche de la consultation sur l'autodétermination de la Nouvelle-Calédonie, retour sur son histoire récente, en huit épisodes. Depuis la prise de possession française en 1853, jusqu'à la signature de l'Accord de Nouméa en 1998.

Le référendum du 12 décembre 2021 ? On le dit souvent, c'est un scrutin qui s'inscrit dans un processus débuté il y a une trentaine d'années. Mais remonter encore plus loin dans le passé permet de mieux en saisir les tenants et les aboutissants. Regard sur treize décennies qui ont amené la Nouvelle-Calédonie jusqu'à l'Accord de Nouméa.

1853-1885 : une citoyenneté venue d’ailleurs

Ce récit en huit épisodes a été diffusé dans le journal télévisé de NC la 1ère à l'approche de la dernière consultation référendaire prévue par cet accord. A commencer par les années qui ont suivi la prise de possession de la Calédonie par la France. Focus sur la période militaire, de 1853 à la création d'une assemblée locale en 1885.  

©nouvellecaledonie

1885-1904 : bagnards, mineurs, colons et Kanak

Ce deuxième volet évoque le tournant "agité" de la fin XIXe et du début XXe, dans une colonie naissante et pionnière. 

©nouvellecaledonie

1904-1918 : la colonie oubliée

Les débuts de l'exploitation du nickel, la crise du café mais aussi la participation des combattants calédoniens à la Grande guerre et la révolte kanak de 1917.  

©nouvellecaledonie

1918-1945 : les temps…modernes

Aux lendemains de la première guerre mondiale, la situation économique est peu florissante, mais les grands chantiers d'ouverture des routes vont relancer l'activité. C'est dans ce contexte que la Calédonie entre en guerre et vit la séquence américaine.

©nouvellecaledonie

1945-1963 : adieu la colonie

Des années marquées par le retour des élections et l'intégration des Kanak dans la vie citoyenne. Ce sont celles de la gestion "Union calédonienne" du pays. Mais l'Etat, se méfiant des velléités autonomistes de ce mouvement, va reprendre des compétences au territoire.

©nouvellecaledonie

1963-1984 : le réveil des antagonismes

C'est d'abord un boom du nickel, qui va chambouler les équilibres ethniques et économiques du Caillou, avant la montée de la revendication indépendantiste.

©nouvellecaledonie

1984-1998 : guerre et paix

Des années de violence, à la paix retrouvée avec les Accords de Matignon et l'Accord de Nouméa : on termine en traversant cette période de défiance et d'antagonismes, suivie par le retour de la paix civile et de la construction d'un destin commun.

©nouvellecaledonie