nouvelle calédonie
info locale

Voile, finale des World Cup Series, pas de réussite pour les Calédoniens

sportncla1ère
Thomas Goyard 5e de la compétition
Thomas Goyard 5e de la compétition ©Jesus Renedo/Sailing Energy/World Sailing
Plusieurs Calédoniens étaient engagés lors de la finale des World Cup Series de Santander (Espagne, du 4 au 11 juin), la compétition qui rassemble toutes les séries olympiques de voile. Malgré de vraies chances de podium pour certains, ils ont manqué de réussite et joué de malchance.
Pas de podium pour les Calédoniens lors de la finale des World Cup Series de Santander. Inscrits dans 3 séries de la compétition, la planche RS-X avec Thomas Goyard, le Nacra 17 avec Lucas Chatonnier et Noa Ancian et le Formula Kite (Kite Foil) avec Titouan Galéa, ils ont répondu présent durant tout le début de la compétition avant de jouer de malchanche pour les uns ou manquer de réussite pour d'autres.

Thomas Goyard manque le bronze
C'est Thomas Goyard qui obtient le meilleur résultat avec une 5e place. En course pour la médaille de bronze avant l'ultime régate (4e), il passe à côté de la Gold Medal race en prenant une décevante 9e place et finit 5e de la compétition.
Lucas Chatonnier et Noa Ancian 13e
Lucas Chatonnier et Noa Ancian 13e ©Jesus Renedo/Sailing Energy/World Sailing

Lucas Chatonnier et Noa Ancian, trahis par le matériel

Lucas Chatonnier et Noa Ancian ont longtemps cru pouvoir intégrer les 10 meilleurs équipes et accéder ainsi à la Gold Medal Race avec leur 9e place. Après 6 courses, ils sont le bateau français le mieux classé, mais la 7e manche aura raison du puits de dérive de leur bateau et les force à arrêter la compétition. Ils accumulent encore de l'expérience avant les prochaines échéances.

 

Titouan Galéa chute gravement et se fracture 2 vertèbres
Titouan Galéa chute gravement et se fracture 2 vertèbres ©Jesus Renedo/Sailing Energy/World Sailing

Titouan Galéa se blesse très sérieusement
Titouan Galéa avaient des prétentions légitimes au podium avant le début de la compétition. 3e mondial de sa catégorie d'âge (moins de 21 ans) quelques jours auparavant lors de l'étape française de l'Hydrofoil Pro Tour, 6e au classement général, il est à la lutte pour une place parmi les 5 meilleurs mondiaux cette année.
Mais après une entrée en matière très réussie à Santander (3e après 6 manches), il chute lourdement après la casse de son foil. Le bilan est sans appel : fracture de 2 vertèbres lombaires. On ne connaît pas encore la durée de son indisponiblitée mais elle devrait le tenir éloigné des plans d'eau pendant plusieurs mois.

 

Publicité