Windsurf, la Calédonienne Sarah Hauser vise le doublé à Hawaii

sportncla1ère
Sarah Hauser dans les vague d'Hookipa (Maui Hawaii) pendant la Aloha Classic 2016
Sarah Hauser dans les vague d'Hookipa (Maui Hawaii) pendant la Aloha Classic 2016 ©Erik Aeder
Sarah Hauser participe à la Aloha Classic (Hawaii 31 oct 13 nov), la plus prestigieuse compétition de Windsurf dans les vagues. Face aux meilleures mondiales, elle a deux objectifs, la victoire dans l'épreuve et garder son titre de championne des Etats-Unis.
C'est la compétition que tout windsurfer rêve de remporter, la mythique Aloha Classic, sur le spot d'Hookipa dans l'île de Maui à Hawaii, la Mecque de tous les véliplanchistes et surfers de la planète. Installée depuis 2 ans dans l'île, le lieu est devenu le jardin d'entrainement de la Calédonienne et ce, peu importe les conditions de vagues. On l'a vu surfer sur le spot extrême de Jaws, toujours sur la côte Nord de Maui où les vagues, parmi les plus grosses de la planète se donnent régulièrement rendez-vous. Mais aujourd'hui elle va tenter de relever un nouveau défi dans sa jeune carrière. Remporter la Aloha Classic et conserver le titre acquis l'an dernier dans le circuit AWT (American Windsurfing Tour).

Un match Nouvelle-Calédonie / Canada
La compétition met un terme à la saison qui l'a conduite dans l'Oregon, au Mexique ou au Pérou pour participer aux différentes épreuves de l'American Windsurfing Tour (AWT), ce championnat en 5 étapes et dont l'épilogue se joue en ce moment sur la dernière étape hawaiienne entre Sarah et la Canadienne Ingrid Larouche. Les deux compétitrices sont à égalité parfaite avant la dernière épreuve avec deux victoires et une seconde place chacune. Mais Sarah Hauser a peut-être un avantage pour cette dernière confrontation. Le match se jouera dans son lieu d'adoption, où elle passe le plus de temps pour naviguer, elle y connaît chaque vague et maîtrise parfaitement la lecture du spot. Elle a aussi semblé plus à son avantage que la Canadienne lorsque les conditions de vagues sont plus consistantes, ce qui sera le cas pendant cette compétition.
sarah Hauser et son n° NC6 pendant la Aloha Classic 2016
sarah Hauser et son n° NC6 pendant la Aloha Classic 2016 ©Fishbowldiaries
La confrontation avec les filles de la PWA (Professional windsurf Association)
Mais face aux deux prétendantes au titre AWT, ce sont les filles de la PWA (Professional Windsurf Association) qui vont  se dresser devant elles pour remporter le trophée tant convoité de l'épreuve Hawaiienne. C'est la seule confrontation de l'année entre les rideuses des deux circuits et l'année dernière l'espagnol Iballa Moreno de la PWA, l'avait emporté devant les Hawaiiennes.

Le lien pour suivre l'épreuve en direct (en anglais) est ici
http://www.alohaclassicmaui.com/live-2016/