Yéléna Saïdi, portrait d’une jeune fille dans le vent

sport
Yéléna Saïdi
©William Lecren
Passionnée de planche à voile, Yéléna Saïdi Fiorentino tord le coup aux idées reçues. En compétition officielle, la jeune fille de 13 ans est la seule représentante de sa catégorie.
 
Dans le sport, les stéréotypes de genre ont la vie dure. Foot pour les garçons, gym pour les filles… La Nouvelle-Calédonie ne fait pas exception. En effet, moins de 40 % des licenciées sont des filles et cette tendance est la même depuis des années, selon le Comité territorial olympique et sportif.
Dans la planche à voile, Yéléna Saïdi Fiorentino a décidé de faire pencher légèrement la balance du côté féminin en participant aux championnats de Calédonie contre les garçons. « Sur l’eau, par exemple pour ma compétition du week-end dernier, je me suis rappelé que j’avais droit à l’erreur mais je me suis dit "donne tout, surpasse-toi, montre ce que tu as dans le ventre" », confie la jeune fille qui se dit encouragée par ses amis. 

En attente d’autres pratiquantes

Même si ses coéquipiers l’ont toujours soutenue et la considéraient comme l’une des leurs, c’est en se confrontant aux garçons qu’elle va très vite progresser. « Forcément, je vais devoir m’entraîner plus. Ce que j’aime bien dans la compétition, c’est ce stress, l’adrénaline. »
D’autres pratiquantes sont tentées par la compétition. Yéléna Saïdi Fiorentino « espère les retrouver bientôt sur la ligne de départ », histoire de féminiser la discipline et de couper court aux idées reçues. 

Le reportage de William Lecren à écouter ici 

William Lecren

Les Outre-mer en continu
Accéder au live