Le monde de la culture en deuil

culture
monde culture deuil
©Polynésie 1ere
Réactions et hommages pleuvent après le décès de Maco Tevane. Parmi eux, ceux de John Doom et John Mairai.
Les Polynésiens pleurent aujourd’hui la disparition de ce grand homme qu'était Maco Tevane, qui a rendu son dernier souflle ce matin à l'âge de 76 ans.
Par ses écrits et ses discours, Maco Tevane avait aussi ouvert la voie à un autre métier, celui de journaliste bilingue, aux côtés de John Martin et John Doom.
C’était dans les années 60, à travers ses prestations sur les ondes de l'ex-Radio Tahiti devenue aujourd'hui Radio Polynésie 1ere.
Plus tard, en 1998, il avait déclaré lors d'un discours aux membres de l’association des médias des îles du Pacifique, que « la langue, c’est l’âme des Polynésiens ».
Pour John Doom, l’actuel président de l’Académie tahitienne, Maco Tevane est et restera le fervent défenseur des langues polynésiennes :

Ecoutez John Doom :

John Doom dc Tevane


Auteur de la première pièce de théâtre polynésien en reo maohi "Papa Penu Mama Roro", Maco Tevane était un pilier de la culture polynésienne. Au même titre qu’Henri Hiro, il était à l’origine du renouveau culturel maohi.

Très ému par la disparition de Maco Tevane, John Mairai, lui-même auteur de pièces de théâtre, se souvient de l’homme :

John Mairai dc Tevane


Vos réactions et commentaires :



 
 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live