Tahiti battu 5 à 3 en 1/2 finale du mondial de Beachsoccer

beach soccer
Les Tiki toa ont une nouvelle fois enflammé Toata
©Massimo Colombini/col
A l'issue d'un match à rebondissements les Tiki toa s'inclinent sans démériter face aux champions du monde en titre.
Les tahitiens ont frôlé l'exploit vendredi soir à Papeete et ont longtemps fait douter les champions du monde russe qui ne sont parvenu à se démarquer au score que dans les deux dernières minutes d'un match tendu et haletant.
Les russes ont ouvert le score à la 8e minute de la rencontre sur coup franc, Shishin, meilleur buteur du tournoi, trompant Torohia d'un tir à ras de terre le long du poteau. Les tahitiens prirent alors le jeu à leur compte mais ne parvinrent pas à trouver la faille en dépit d'actions bien menées et de tirs à répétition.

Dès le coup d'envoi du deuxième tiers temps, Tepa, d'un tir au ras du poteau, ramenait les deux équipes à égalité sur une passe instantanée de Labaste. Les russes montèrent alors en régime, multipliant les occasions dangereuses. Trois minutes plus tard, Shishin insaisissable et seul face au gardien trompait alors une nouvelle fois Torohia sur un ballon perdu dans le camp tahitien (16'). La riposte fut immédiate et Marama Amau égalisait une nouvelle fois, son tir bénéficiant d'un rebond capricieux détournant le ballon sur le défenseur Makarov pour finir au fond des cages défendues par Bukhlitsky (16').
Comme face à l'Argentine, le corps arbitral s'illustra alors une nouvelle fois sanctionnant une supposée simulation de Tepa qui se retrouva du même coup expulsé sur carton rouge. En infériorité numérique durant deux minutes, les tahitiens repoussèrent les assauts de leurs adversaires , chaque équipe se rendant coup pour coup sans parvenir à marquer.

le match bascule au 3e tiers temps

A l'entame du dernier tiers temps alors que les cartons jaunes continuaient à pleuvoir (3 pour les tahitiens, 2 pour les russes) , Torohia tira directement vers le but adverse où Naea Bennett en embuscade dévia le ballon au fond des filets adverses (26'). Menés au score, les russes multiplièrent les assauts mais se heurtèrent à une solide défense. Amau manquait d'aggraver le score en décochant à bout portant une frappe arrêtée de la tête par le gardien russe.
Alors que les deux équipes faisaient jeu égal mais que les russes commençaient à sérieusement douter, Makarov parvint à tromper le portier des Tiki toa ramenant ainsi une nouvelle fois les deux équipes à égalité (33'). On s'acheminait vers les trois minutes de temps additionnel lorsque le jeu bascula, Torohia négocia mal une relance à la main directement dans les pieds de Shishin. Le cannonier russe qui n'en demandait pas tant reprit le ballon de volée et l'expédia au fond des cages tahitiennes (34'). Abasourdi, les joueurs d'Angelo Schirinzi encaissèrent enfin dans  la même minute un ultime but sur un tir de Makarov détourné par Zavéroni (34').
Fiere d'avoir tenu tête aux champions du monde en titre, c'est sous l'ovation du public que l'équipe tahitienne a regagné les vestiaires.  Elle dispose désormais de moins de 24 heures pour tenter d'aller décrocher la médaille de bronze.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live