polynésie
info locale

USA : l'Etat fédéral américain paralysé

politique
Congres americain
©francetvinfo
Faute d'un accord lundi soir au Congrès sur le budget américain, l'État fédéral américain se retrouve paralysé ce matin avec des centaines de milliers de fonctionnaires fédéraux mis en congés sans solde.
Quelques 800.000 fonctionnaires "non essentiels" ont été contraints de faire leurs cartons comme cela avait le cas à deux reprises il y a 17 ans.Du ministère de la Défense à l'agence de protection de l'environnement, tous les services fédéraux sont sommés de réduire immédiatement leurs effectifs au minimum vital, parfois à seulement 5% de leur personnel.

- Maison blanche et Congrès: les locaux sont ouverts mais des employés devraient être mis au chômage technique. Des élus, comme la représentante d'Hawaii Tulsi Gabbard, se sont engagés à renvoyer leur salaire au Trésor ou à en faire don en signe de solidarité avec leurs administrés.

- Défense: les opérations militaires se poursuivent normalement et les soldats, par décret présidentiel, seront payés, peut-être avec retard. La moitié des 800.000 employés civils de la défense vont se retrouver au chômage technique, "une épreuve" selon le Pentagone.

- Parcs et Musées: la totalité des 368 parcs et musées nationaux sont fermés, y compris les grands musées d'art et d'histoire et la Statue de la Liberté.

- Environnement : 95% des quelque 16.000 employés de l'agence pour l'Environnement (EPA), chargée des règlementations sur l'environnement et la pollution, devraient être renvoyés chez eux.

- Recherche : les Instituts nationaux de santé (NIH), centres de recherche médicale, n'ont plus l'autorisation d'initier de nouvelles recherches et cessent d'accepter de nouveaux patients pour des traitements expérimentaux.

- Nasa : toutes les activités liées à l'agence spatiale internationale sont maintenues mais les 18.000 employés de l'agence spatiale sont sommés de rester chez eux sans paie.

- Poste : les services postaux américains étant à moitié privatisées, le courrier sera encore distribué.

- Sécurité Sociale : les programmes d'allocations sont maintenus mais les services sont fermés. Les vétérans blessés par exemple vont recevoir leurs allocations ou le remboursement des soins mais avec sans doute des retards. Les hôpitaux militaires restent ouverts.

- Impact économique : une fermeture gouvernementale de deux semaines raboterait la croissance du produit intérieur brut du 4e trimestre de 0,3 point, selon les économistes de Macroadvisers, mais l'économie se rattraperait au 1er trimestre 2014. Selon Mark Zandi, chef économiste de Moody's, une fermeture de trois ou quatre semaines coûterait 1,4 point de croissance du PIB au 4e trimestre.

- Exemptions : la justice, la sécurité nationale et les services jugés essentiels à la sécurité et protection du pays sont globalement épargnés.

Ci-après le reportage de France 2 pour Francetvinfo :
##fr3r_https_disabled##


 

Publicité