La saison des 'ina'a se termine bientôt...

vie locale
Paquet 'ina'a
En salade, en beignet ou sautés avec des légumes, les 'ina'a (petits alevins) sont très appréciés des polynésiens. Les vendeurs se font rares car la pêche aux 'ina'a nécessite un savoir-faire. Rencontre avec un vendeuse de Paea.
Deux bols de café bien remplis, soit plus d'un kilo de 'ina'a : c'est la dose servie par Rose dans ses paquets vendus à 1000 francs CP. Le ballet des clients commence dès 7 heures du matin, lorsqu'elle suspend ses sachets transparents sur son présentoir au bord de route.

Rose et ses 'ina'a


Rose a l'habitude d'aller pécher en mer, notamment les ature. Mais entre juin et novembre lorsque c'est la saison, elle ressort son filet à alevins et son épuisette. Lorsque la session de pêche est exceptionnelle, elle peut ramener près de 70 kilos de 'ina'a.

Maruki Dury est allé rencontrer Rose devant le quartier Orofero à Paea, où sa famille et elle vendent leurs 'ina'a.

Enrobé 'ina'a en français


La version en tahitien :

Enrobé 'ina'a en tahitien