Un médicament contre l'épilepsie permet d'acquérir l'oreille absolue

santé
L'orchestre de l'opéra d'Etat de Bavière
L'orchestre de l'opéra d'Etat de Bavière, dirigé par Zubin Mehta, joue en Inde, le 7 septembre 2013. ©DANISH ISHMAIL / REUTERS
L'aptitude à reconnaître n'importe quelle note de musique s'acquiert en principe avant l'âge de 7 ans. Mais un traitement anti-épileptique rend au cerveau sa plasticité, selon des chercheurs de Harvard.

Seule une personne sur 10 000 en est naturellement dotée. L'oreille absolue, cette capacité à identifier et nommer n'importe quelle note de musique entendue, même isolée, se développe en principe avant l'âge de 7 ans. Mais un médicament contre l'épilepsie permettrait de rouvrir, chez l'adulte, une période d'apprentissage propice à l'acquisition de l'oreille absolue, raconte le site Gizmodo (en anglais), dimanche 5 janvier.

Le valproate était déjà connu pour des effets similaires sur les souris. Des rongeurs adultes avaient en effet pu acquérir des compétences en principe développées plus tôt, précise le résumé de l'étude (en anglais). L'équipe du professeur Takao Hensch, de l'université de Harvard, a testé le médicament sur un groupe d'hommes en bonne santé, dépourvus de formation musicale, avant de leur demander d'exercer leur oreille. Ceux qui avaient pris du valproate ont obtenu des résultats "nettement meilleurs" que les patients ayant pris le placebo.

La découverte pourrait avoir des applications bien au-delà de la musique, selon Takao Hensch. "Un certain nombre d'aptitudes ne peuvent être acquises que pendant des périodes limitées, comme le langage, par exemple. L'idée ici était de trouver un moyen de rouvrir la plasticité du cerveau (sa capacité à se modifier) et de la coupler avec un entraînement approprié, pour permettre à un cerveau adulte de redevenir jeune", explique le chercheur à la radio NPR (en anglais).