polynésie
info locale

Selon l'ISPF, le taux de chômage record en Polynésie se situe aux Marquises

demographie
chômage
©D.R.
L'Institut Statistique de la Polynésie Française pointe du doigt un taux de 30,6%, "taux le plus élevé de Polynésie", en 2012. Il précise que ce chiffre est trois fois plus élevé qu'en 2007.
L'évolution entre les deux recensements porte sur 16 points supplémentaires. Avec 80% de la population, les îles de Nuku Hiva, Hiva Oa et Ua Pou concentrent 72% des chômeurs et 70% de la hausse des chômeurs. Les femmes sont moins nombreuses que les hommes à être au chômage (516 contre 682), quelle que soit l'île de résidence ou la classe d'âge. En revanche, elles ont plus de difficultés à s'insérer dans le monde du travail; leur taux de chômage est globalement plus élevé que celui des hommes (33,5% contre 29%), excepté au delà de 45 ans.
Fatu Hiva et Ua Huka ont les taux de chômage les plus élevés (respectivement 61% et 51,6%) et dont la progression a été la plus forte par rapport à 2007 (+30 points chacun). A Tahuata, où le taux d'activité a fortement augmenté, le taux de chômage reste le plus faible de l'archipel (15%, +12 points) et le taux d'emploi (48%) est le plus élevé. En revanche, il est peu élevé à Fatu-Hiva (22%).
Le taux d'emploi de l'archipel est de 40,3%, inférieur de 4 points à celui de la Polynésie Française? Il s'établit à 46,3% à Nuku Hiva et à 44,3% à Hiva Oa.
Publicité