publicité

Selon l'ISPF, le taux de chômage record en Polynésie se situe aux Marquises

L'Institut Statistique de la Polynésie Française pointe du doigt un taux de 30,6%, "taux le plus élevé de Polynésie", en 2012. Il précise que ce chiffre est trois fois plus élevé qu'en 2007.

© D.R.
© D.R.
  • Par Pierre-Emmanuel Garot
  • Publié le , mis à jour le
L'évolution entre les deux recensements porte sur 16 points supplémentaires. Avec 80% de la population, les îles de Nuku Hiva, Hiva Oa et Ua Pou concentrent 72% des chômeurs et 70% de la hausse des chômeurs. Les femmes sont moins nombreuses que les hommes à être au chômage (516 contre 682), quelle que soit l'île de résidence ou la classe d'âge. En revanche, elles ont plus de difficultés à s'insérer dans le monde du travail; leur taux de chômage est globalement plus élevé que celui des hommes (33,5% contre 29%), excepté au delà de 45 ans.
Fatu Hiva et Ua Huka ont les taux de chômage les plus élevés (respectivement 61% et 51,6%) et dont la progression a été la plus forte par rapport à 2007 (+30 points chacun). A Tahuata, où le taux d'activité a fortement augmenté, le taux de chômage reste le plus faible de l'archipel (15%, +12 points) et le taux d'emploi (48%) est le plus élevé. En revanche, il est peu élevé à Fatu-Hiva (22%).
Le taux d'emploi de l'archipel est de 40,3%, inférieur de 4 points à celui de la Polynésie Française? Il s'établit à 46,3% à Nuku Hiva et à 44,3% à Hiva Oa.

Sur le même thème

  • Demographie

    La population des Iles du Vent en hausse, mais pas partout

    C'est l'Institut Statistique de Polynésie (ISPF) qui le confirme dans sa dernière publication: depuis 2007, la population a augmenté de plus de 6000 personnes, portant le nombre d'habitants à 200 714 aux Iles du Vent. Pour la première fois cependant, le solde migratoire révèle 1300 départs/an.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play