publicité

Crash d'un Boeing 777 à Tahiti Faa'a: attention, ceci est un exercice

Suite à un atterrissage forcé, en bout de piste, il faut évacuer 200 passagers et 17 personnels navigants. Parmi eux sont rapidement recensés 16 blessés dont 6 graves et 5 morts. C'est le scénario du "Plan de Secours Aérodrome" 2015 pour tester la réaction des services de l'Etat et de l'aéroport.

© Haut Commissariat
© Haut Commissariat
  • Pierre Emmanuel GAROT avec communiqué
  • Publié le

L’exercice s’est déroulé sur plusieurs sites distincts : Sur le site de l’accident, en bout de piste, côté Punaauia, avec la mobilisation des moyens de recherche et d’évacuation des sapeurs-pompiers communaux et de l’aéroport, de la gendarmerie nationale, de la police et du SAMU pour prendre en charge les victimes; sur le site du poste médical avancé, implanté près du service incendie de l’aéroport (zone nord).

Et enfin dans les locaux du Service d’Etat de l’aviation civile, où a été activé un poste de commandement de crise dirigé par la Directrice de Cabinet du Haut-Commissaire en sa qualité de directeur des opérations de secours (DOS), en collaboration avec des services de
l’Etat, de la Polynésie française et des communes.


Une soixantaine de figurants

L’efficacité du dispositif résidait dans la rapidité de mobilisation et de concentration des moyens de secours. L’action opérationnelle comportait trois domaines principaux: la recherche, la localisation et l’évacuation des victimes. Dans cette 1ère phase, les sauveteurs pratiquaient les gestes de premiers secours et effectuaient un premier tri. Les premiers soins avaient été dispensés par des médecins ou infirmiers. Intervenait ensuite le
brancardage jusqu’au Poste Médical Avancé (PMA).

Le tri des victimes au Poste Médical Avancé (PMA) était effectué avec mise en place d’une fiche individuelle d’identification et de soins. Il s’agissait de procéder à un recueil des identités et d’orienter les victimes vers les zones de soins appropriées. Les victimes ont ensuite été préparées en vue de leur évacuation.

Tester la rapidité de mobilisation

La préparation de l’évacuation depuis le Poste Médical Avancé vers les structures hospitalières d’accueil avec des moyens de transport adaptés.
Au total, près de 250 personnes ont été mobilisées au titre des secours, une soixantaine de figurants ont joué les rôles des victimes de l’accident et des membres de leurs familles qui ont été prises en charge par une cellule d’urgence médico-psychologique.


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play