publicité

Le bac polynésien sous détecteur

Deuxième année pour le détecteur "chasseur d'ondes" en Polynésie. Depuis la fraude entre un professeur et un élève candidat au bac à Lille en 2011, la Polynésie elle aussi surveille que les portables sont éteints et les sujets bien gardés dans un coffre fort.

© P.1ère
© P.1ère
  • Natacha Szylagi et Pierre Emmanuel Garot
  • Publié le , mis à jour le
"Nous avons été obligés d'investir 500 000 francs FCP dans un coffre fort pour cacher les sujets!" explique le directeur du lycée Samuel Raapoto. Une directeur du vice-rectorat et du ministère pour empêcher la fraude. Chaque matin d'examen, les toilettes sont inspectés au peigne fin et les candidats sont invités à déposer leur sac à l'entrée de la classe, dans laquelle se trouvent 2 surveillants.
Le bac polynésien sous détecteur
Le bac polynésien sous détecteur - Natacha Szilagyi, Hiro Terorotua

Au collège Pomare, un appareil électronique grand comme une tablette a fait ce matin sa ronde aux mains du directeur Rodney Livine. "C'est notre tour aujourd'hui, le détecteur fait le tour des établissements!" 2069 élèves passent le bac cette année. La philosophie, épreuve reine du bac parce que celle qui donne le "la", proposait aujourd'hui aux candidats des séries générales et technologiques: "Tout travail est il pénible?", ou encore:"Faut il chercher à démontrer ses opinions?" Aristote et Michel Foucault faisaient aussi partie du choix.


En Chine , les étudiants sont surveillés par des drônes

Dans le même temps, les professeurs chinois ont placé la barre beaucoup plus haut pour assurer la régularité des épreuves du bac. A 650 km au Sud de Pékin, dans la ville de Luoyan, un drone sera mis à contribution pour piéger les éventuels tricheurs. Selon le magazine Wired . Il ne s'agit pas de lancer dans la salle d'examen un engin bourdonnant pourvu de caméras.

© D.R.
© D.R.

Le système mis en place consiste à faire évoluer un quadricoptère jusqu'à 500 mètres au-dessus du bâtiment. Equipé de capteurs, celui-ci doit pouvoir détecter les signaux radio émis depuis la salle ou à destination des étudiants qui s'y trouvent, dans un rayon d'un kilomètre. Dans l'éventualité où une communication serait interceptée, les surveillants présents dans la salle seront alertés par un signal adressé sur leur tablette. lls seront en capacité, assurent les concepteurs de ce mouchard high-tech de prendre le tricheur sur le fait.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play