publicité

Les projets dans lesquels les investisseurs chinois veulent réellement investir

Edouard Fritch a effectué pas moins de 17 rencontres lors de son séjour en Chine, essentiellement avec des entreprises et des autorités politiques. Au delà du projet aquacole de Hao qui prend peu à peu forme, quels sont les autres grands chantiers dans lesquels les chinois vont injecter du cash ?

Edouard Fritch a tenu une conférence de presse ce matin © P.1ère
© P.1ère Edouard Fritch a tenu une conférence de presse ce matin
  • Pierre Emmanuel GAROT
  • Publié le
Trois documents ont d'ores et déjà été signés. La société Hainan Airlines confirme la création d'une société basée en Polynésie française pour ses projets et investissements touristiques. Par sa compagnie aérienne d'une flotte de 570 avions, HNA se propose de transporter des touristes chinois vers la Polynésie Française. Elle a déjà programmé des vols charterisés.

Cette société se propose également de développer les croisières sur le fenua. La plupart de ses navires peut transporter 1700 passagers voire davantage. Elle est en train de chercher un paquebot de 700 à 800 passagers pour la Polynésie

La flotte de Hainan Airlines comporte 570 gros porteurs © D.R.
© D.R. La flotte de Hainan Airlines comporte 570 gros porteurs

La société Shunfeng Clean Energy, dont la filiale Suntech est leader mondial en matière de panneaux photovoltaïques, va installer une énergie propre autosuffisante sur le site de Tahiti Nui Ocean Food à Hao.



Au conditionnel

Cinq grands projets pourraient aussi susciter l'attention et l'intérêt des investisseurs chinois. Il s'agit de la grande route de 2X2 voies de 45 kilomètres reliant Punaauia à Taravao, de l'aéroport international de Bora Bora pour les jets privés, du port de pêche de Faratea, mais aussi de projets touristiques à Moorea et Huahine: le "Moorea Mahana Beach" et le "Huahine Mahana Beach"

Pour le Président Edouard Fritch, "on avait besoin de confirmer en Chine et auprès des autorités politiques chinoises la volonté d'accueillir des investisseurs.  C'est vrai que sur certains dossiers, j'ai peut être eu un comportement plus contraignant vis à vis de certains projets portés par les investisseurs. C'est vrai que la Polynésie avait besoin de créer des emplois à travers ces entreprises, mais aussi de protéger son environnement. Je crois que le message a été bien perçu".

Sur le même thème

Tahiti Informations

Alerte infos polynesie tahiti

LES HORAIRES :


CINEMAS DE TAHITI :

 
INFOS PRATIQUES :

 

Les infos video en tahitien 

Utlisez le menu en haut ( à gauche)

publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play