polynésie
info locale

La planète a battu de nouveaux records de chaleur depuis janvier

climat
terre
©Francetvinfo
La planète a battu de nouveaux records de chaleur en juillet, avec une température mensuelle sans précédent depuis le début des relevés en 1880 et les sept premiers mois de 2015 les plus chauds dans les annales selon les autorités américaines.
            
Ces derniers chiffres paraissent confirmer une accélération du réchauffement climatique après 2014, qui avait été l'année la plus chaude jamais enregistrée depuis 135 ans.
             
Non seulement juillet a battu un record de chaleur sur la Terre pour ce mois depuis plus d'un siècle mais "la température y a également été au plus haut de tous les mois pour la période 1880-2015", a souligné l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA) dans un communiqué.
             
La température moyenne combinée à la surface des terres et des océans en juillet 2015 s'est située 0,81°C au-dessus de la moyenne du 20e siècle (15,8°C), surpassant de 0,08 degré le précédent record établi en juillet 1998.
             
Juillet, mois durant lequel le mercure est normalement au plus haut sur la Terre, a été cette année avec une température globale de 16,61°C le plus chaud de tous les 1627 mois depuis janvier 1880.
             
La température en juillet augmente actuellement de 0,65°C en moyenne par siècle, selon la NOAA.
             
Pour les sept premiers mois de 2015, la température moyenne à la surface des terres et des océans de la planète a dépassé de 0,85°C la moyenne du 20e siècle pour cette période, ce qui en fait la plus chaude en 136 ans, surpassant de 0,09°C le précédent record relevé en 2010.
             
Cinq des sept premiers mois de 2015, dont mai, juin et juillet, ont battu des records de chaleur. Janvier a aussi été le second plus chaud dans les annales, pour ce mois, et avril, le troisième, précise la NOAA.
             
                 
Réchauffement des océans
             
                 
La température à la surface des océans a également été au plus haut de janvier à juillet depuis 1880, se situant 0,67°C au-dessus du précédent record de 2010.
             
Les océans ont été plus chauds que la moyenne sur de vastes étendues, plus particulièrement dans l'est et la région équatoriale du Pacifique et dans l'Arctique et des parties de l'ouest de l'Atlantique Nord ainsi que dans l'océan Indien.
             
Avec la réapparition depuis ces derniers mois du courant chaud El Niño, qui est particulièrement intense, les températures en juillet dans les eaux équatoriales du Pacifique ont été près d'un degré Celsius au-dessus de la moyenne de 1981-2010 et près de 2°C de plus dans l'est du Pacifique, selon le Centre de prévision du climat de la NOAA.
             
Source : AFP
             
 
Publicité