Les All Blacks continuent d'écrire leur légende

rugby
Les All Blacks champions du monde
©http://www.allblacks.com/
Les All Blacks ont conservé leur titre de champion du monde en battant l'Australie 34 à 17, samedi à Twickenham. La Nouvelle-Zélande est la première nation à soulever deux fois d'affilée la Coupe Webb-Ellis.
Les All Blacks se sont à jamais parés de gloire en couronnant leurs quatre ans d'hégémonie sur la planète ovale par un deuxième titre de champion du monde d'affilée, un exploit inédit accompli samedi contre l'Australie (34-17) à Twickenham.
              
Leur grandeur donne le vertige: première équipe à s'adjuger trois coupes Webb-Ellis (1987, 2011, 2015) et première équipe à conserver le titre suprême depuis la création de l'épreuve en 1987, les All Blacks se sont taillé une place éternelle dans la légende du rugby.
              
Cette génération qui règne sans partage depuis plusieurs années est-elle la meilleure de tous les temps? Cette rumeur qui court avec insistance depuis quelques temps, soufflée tout haut par le sélectionneur de l'Afrique du Sud Heyneke Meyer il y a deux semaines, est en train de se vérifier.
              
Incarnation de cette quête acharnée de la perfection, le capitaine et flanker emblématique Richie McCaw (34 ans) s'est sans doute offert une sortie triomphale, avec une 131e victoire pour sa 148e et probablement dernière sélection, un record d'expérience.
              
Mêmes adieux somptueux pour l'ouvreur Dan Carter (112 sél.), encore immense samedi avec 19 points au compteur dont un magnifique drop libérateur, pour les centre Ma'a Nonu (103 sél.), Conrad Smith (94 sél.) ou le talonneur Keven Mealamu (131 sél.), rouages essentiels de cette impitoyable machine à broyer et concasser les adversaires, des Antipodes jusqu'en Europe.

Avec AFP
Les Outre-mer en continu
Accéder au live